Fermer la publicité

L'artisanat tient son 3e salon dans la Loire

Loire le 07 octobre 2015 - Mathieu Ozanam - Économie - article lu 106 fois

L'artisanat tient son 3e salon dans la Loire
Georges Rivoire - « Au plan national, 63 % des entreprises ne sont pas transmises »

Le centre des congrès de Saint-Etienne accueillera le 3e salon de l'artisanat les 9, 10 et 11 octobre. Le président de la chambre des métiers et de l'artisanat de la Loire Jean-André Porteneuve présente la manifestation.

Quelle est la situation de l’artisanat dans notre département ?

La Loire  accueille plus de 13 850 entreprises artisanales. J’ai l’habitude de dire qu’elle se répartit en trois tiers entre les grandes villes, les villes moyennes et les communes rurales. On sait au plan national que 63 % des entreprises ne sont pas transmises. Or quand une entreprise artisanale perdure, ses salariés restent sur place et a contrario quand une entreprise n’est pas reprise, ce sont des emplois qui s’en vont. C’est la raison pour laquelle nous organisons une table-ronde sur le sujet vendredi 9 octobre, dans le cadre de notre salon de l’artisanat.

Il est beaucoup question de l’« uberisation » des activités économiques, néologisme tiré du nom de cette société de transport américaine. Avez-vous le sentiment que la Loire vit la même chose avec les auto-entrepreneurs ?

A la veille du 70e anniversaire de la Sécurité sociale, et alors que j’ai été moi-même président de l’Urssaf de la Loire pendant quelques années, je pense qu’il faut avoir à l’esprit que chacun doit participer à cette solidarité nationale. Les artisans y contribuent d’ailleurs beaucoup eux-mêmes, il faut que les uns et les autres y participent à leur juste valeur. Je ne dis pas que le fonctionnement de la société n’a pas besoin d’évoluer, mais le système d’ubérisation c’est qu’à partir du moment où il y a un donneur d’ordre, même si la personne s’en défend, elle peut être considérée comme salariée. Aujourd’hui la moitié des nouveaux inscrits au répertoire de la CMA sont sous le statut d’auto-entrepreneurs.

Vous organisez pendant trois jours votre salon, en quoi est-ce différent d’une Foire économique ?

Des artisans peuvent participer à une foire en ayant un stand, mais ils sont là pour vendre leurs produits. Notre salon propose des tables-rondes, des artisans du bâtiment, des métiers de bouche, des services présenteront leurs activités et leur savoir-faire. Plusieurs centres de formation seront présents pour aider les jeunes en recherche ou en sécurisation pour leur orientation scolaire et professionnelle, et même à leurs parents, afin qu’ils choisissent en connaissance de cause.
Cette année, il y aura en plus de démonstrations de meilleurs ouvriers de France (MOF) en plusieurs endroits du centre des congrès et le point d’orgue c’est l’exposition nationale de 100 œuvres des MOF, issues de toutes les régions et représentant les savoir-faire de près de 150 métiers. C’est la 1re fois qu’elle sera montrée.

Propos recueillis par Mathieu Ozanam

CMA Loire - Les personnalités pendant la visite inaugurale du salon et de l'exposition des MOF
  • CMA Loire - Les personnalités pendant la visite inaugurale du salon et de l'exposition des MOF
  • CMA Loire - Lucas Bayle, meilleur apprenti de France et meilleur jeune boucher de France était honoré à l'occasion du salon
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - une des conférences organisée pendant le salon
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - A l'accueil du salon
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide