Fermer la publicité

L'ancien sénateur Louis Mercier n’est plus

Loire le 17 avril 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 865 fois

Ancien membre du groupe de l'Union centriste, l’ancien sénateur de la Loire Louis Mercier est décédé lundi 14 avril.

Né le 10 mai 1920, homonyme du poète de 50 ans son aîné, lui aussi originaire de Coutouvre dans le Roannais, il allait bientôt fêter ses 94 ans.

D'abord agriculteur en avance sur son temps, prônant très tôt la création des gaec et cuma, investi dans le syndicalisme agricole (il eut des responsabilités à la FDSEA), Louis Mercier était pratiquant catholique et fut d'ailleurs membre de la JAC (Jeunesse agricole catholique). D'où le choix du CDS quand il se lancera en politique.

Maire de son village de Coutouvre, Louis Mercier avait été élu pour la première fois au Sénat à l’âge de 63 ans le 25 septembre 1983. Il avait été, deux semaines plus tard, nommé au sein de la commission des affaires économiques. Commission dont il restera membre jusqu’à la fin de son parcours de sénateur en septembre 2001 après avoir été réélu en septembre 1992. En 2001, Louis Mercier ne s’était en effet pas représenté mettant fin à sa carrière politique.

De 1987 à 1997, il sera membre d’une autre commission, celle du Fonds national pour le développement des adductions d'eau dans les communes rurales. En tant qu'agriculteur, Louis Mercier multipliera pendant 18 ans les interventions au Sénat autour des questions agricoles (il sera aussi nommé en 1986 membre suppléant de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur le projet de loi relatif à l'organisation économique en agriculture) et rurales : prestations sociales et retraites agricoles, statut de fermage, protection de la forêt ou encore politique de l’eau… Il fut d’ailleurs président d'un syndicat rural interdépartemental d'adduction d'eau et représentant du Sénat auprès du Fonds national pour les adductions d'eau, FNDAE.

En 1993-1994, il participera à une mission effectuée en Fédération de Russie, en Ukraine, en Bulgarie et en Pologne, chargée d'étudier les mutations économiques en cours dans ces pays, ainsi que leurs relations économiques, commerciales et financières avec la France. Dans la Loire, il fut enfin de 1989 à 2000, président du « Siel », le Syndicat intercommunal d'énergies de la Loire créé en 1950 par A. Pinay. Il avait d’ailleurs préfacé l’ouvrage réalisé pour les 60 ans de l’établissement public en 2010.

Les funérailles de Louis Mercier doivent avoir lieu le vendredi 18 avril à 10 h 30 en l'église de Coutouvre.

XA



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide