Fermer la publicité

L'AFJE en mode estival

Rhône le 06 août 2015 - Rédaction - Vie juridique - article lu 128 fois

L'AFJE en mode estival
D.R. - Un moment de convivialité

Comme chaque année, l'apéritif convivial de la délégation Rhône-Alpes de l'AFJE (Association française des juristes d'entreprise) est venu ponctuer la mi-saison, au Gros-Caillou.

L’occasion pour le président Aurélien Closen de faire le point sur les ateliers passés et d’évoquer ceux à venir, organisés avec les cabinets de la place lyonnaise. L’occasion également, avec Richard Benon, délégué de l’ACEJA de revenir sur  l’agitation qui a présidé à la discussion et à l’adoption de la loi Macron ; et de regretter la mise sous l’éteignoir de la question du rapprochement des avocats conseils aux entreprises et des juristes en entreprises, au détriment de la compétitivité de la place juridique française, et des entreprises françaises.

Le succès des ateliers de l’AFJE, animés en partenariat avec les cabinets de la place lyonnaise, montre bien, tout à la fois, l’identité de mission et la complémentarité des modalités d’exercice des juristes d’entreprise et des avocats conseils des entreprises. La région Rhône-Alpes est en effet, selon Aurélien Closen, « la région la plus dynamique de l’AFJE - après l’Île de France -, signe de l’attractivité et du dynamisme du bassin rhônalpin, de la reconnaissance de la métropole lyonnaise comme place juridique de premier ordre, et de la part essentielle qu’y prennent les 450 juristes d’entreprise adhérents de l’AFJE ».

Chacun des adhérents déplore le renvoi aux calendes grecques des réformes nécessaires à l’attractivité du pays et la compétitivité de ses acteurs économiques ; d’autant plus qu’il est le fait de ceux qui ne pratiquent pas le droit des entreprises, pas plus en interne qu’en externe !

Mais, comme les années précédentes, ce moment était surtout une respiration, permettant aux juristes d’entreprise de se retrouver  dans une ambiance conviviale, pour échanger conseils et bonnes pratiques, tisser leur réseau professionnel, pour être plus performant dans leur métier, et, en dépit des obstacles qu’on voudrait dresser, contribuer encore à la performance des entreprises en Rhône-Alpes.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide