Fermer la publicité

Kennedy n'est pas mort

le 09 mars 2015 - Mathieu OZANAM - Livres - article lu 115 fois

Kennedy n'est pas mort

De quand date la fin de l'innocence des Etats-Unis ? De l'assassinat de JFK qui aurait accéléré l'implication au Vietnam ? Et s'il était possible de l'empêcher en revenant dans le temps ? Quel en serait le prix à payer ?

Jack Epping est professeur de littérature anglaise. Quand l’occasion lui est donnée de voyager dans le temps à travers une faille ouverte sur l’année 1958, il se trouve en mesure d’influer sur le cours des événements. Il lui suffit d’intervenir au bon moment pour empêcher le massacre d’une famille par le père ivrogne et de consulter ses notes où sont consignées les résultats de rencontres sportives pour parier et empocher le pactole. Mais ce qui l’a vraiment décidé à se jeter dans cette aventure, c’est la possibilité de devancer Lee Harvey Oswald dans son projet d’assassinat du président John Kennedy le 23 novembre 1963 à Dallas. Et de s’assurer que celui-ci n’a pas agi dans le cadre d’un complot. Car alors le tuer ne serait d’aucune utilité.

Après de nombreux auteurs, Stephen King investit à son tour le thème du voyage dans le temps sans céder aux facilités du thriller à rebondissements, un genre qu’il réserve aux dernières pages avant le jour J fatidique. Son héros arrive en 1958 dans cette Amérique, innocente comparée aux années 2000 frappées par le 11 Septembre et sa politique sécuritaire, mais encore marquée par la ségrégation raciale. Quoiqu’il tente de s’en préserver, Jack Epping devient au fil des années de plus en plus investi dans cette époque et dans ses relations. Jusqu’à tomber amoureux. Ce qui n’est pas sans causer quelques problèmes sur le cours des événements.

Mathieu Ozanam

22/11/63, Stephen King, Livre de poche, 9,90 €.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide