Fermer la publicité

Joa Montrond-les-Bains teste la Roue de la Chance

Loire le 18 juillet 2015 - Denis Meynard - Services - article lu 307 fois

Joa Montrond-les-Bains teste la Roue de la Chance
Photo DR - Une extension du parking est prévue sur 2016, pour l'accueil d'un demi-million de clients par an.

La direction du plus gros casino du département s'efforce de multiplier les nouveautés au cours de cet été.

Depuis quelques jours le casino de Montrond-les-Bains expérimente la version électronique d’une Roue de la chance de 2,40 m de diamètre. Il a obtenu cette autorisation dans le cadre de  l’assouplissement de la législation en faveur de l’entrée de nouveaux jeux traditionnels dans cet univers très réglementé. « On a travaillé sur ce dossier pendant un an et investi 100 000 € », explique le directeur Maxime Lucciardi. Il ne cache pas sa fierté d’être « les seuls de la profession à tester pendant six mois cette machine, qui fonctionne déjà à Macao, Las Vegas et quelques autres grandes villes étrangères ».

Le principe est simple : jusqu’à cinq joueurs peuvent simultanément parier sur un numéro ou une couleur avec une petite manette ou un lanceur automatique, au gré d’une musique festive qui rappelle l’univers des fêtes foraines. « Notre objectif c’est de donner du temps de jeux au client, avec une mise minimum de 1 € », explique la direction. Ajoutant que « le gain maximum de The Big Wheel, qui s’adresse à un public misant des montants raisonnables, est de 260 €, avec un taux de redistribution de la machine supérieur à 95 % ».

Désireux d’offrir à ses clients « toutes les nouveaux possibles », Maxime Luccardi, qui a installé des machines en plein air, annonce que « d’autres arriveront en septembre : quatre nouveaux jeux Batman et un black jack électronique en test, comme l’est la roulette anglaise. Cet été verra aussi le relookage du restaurant et l’arrivée, fin août, d’un nouveau chef en provenance de la région roannaise pour proposer une cuisine de bistrot moderne ».

En fonction depuis avril 2014 à la tête du principal casino de la Loire, classé sur l’exercice 2013-2014 (clôture fin octobre) au 24e des 199 casinos français pour son produit brut des jeux (PBJ) de 19,5 M€, il souligne que « les chiffres sont repartis à la hausse ». Avec 450 000 personnes accueillies, le PBJ total avait reculé de 7,26 % l’année dernière par rapport à la précédente (bénéficiaire de l’effet de curiosité lié au nouvel établissement). « Sur les six premiers mois de 2014-2015, la fréquentation de la salle des machines à sous (où trônent 225 bandits manchots, Ndrl) est en hausse de 5 %. Les jeux de tables progressent de 13 %, tandis que la partie restauration, bar, dancing augmente de 6% », précise la direction.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide