Fermer la publicité

Jean-Marc Vuille ou la réussite d'un chef d'entreprise

Rhône le 03 mars 2014 - La Rédaction - Balcons du Lyonnais - article lu 1188 fois

Il fait ses études à Lyon (mécanicien à école des métiers à tisser, Lyon 4e) puis s'engage à 18 ans dans les parachutistes et participe à diverses opérations extérieures. De retour à la vie civile, il fait ses débuts chez  Alsthom à Villeurbanne puis s'engage pour 26 ans (de 1979 à 2005) aux établissements Les Lampes Claude à Lyon 9e (rachetés  par le groupe Sylvania) où il démarre comme mécanicien, passe ses diplômes de bac et de BTS et évolue à travers les divers échelons, pour finir cadre responsable de fabrication, jusqu'en juillet 2005.

Il fait ses études à Lyon (mécanicien à école des métiers à tisser, Lyon 4e) puis s'engage à 18 ans dans les parachutistes et participe à diverses opérations extérieures.
De retour à la vie civile, il fait ses débuts chez  Alsthom à Villeurbanne puis s'engage pour 26 ans (de 1979 à 2005) aux établissements Les Lampes Claude à Lyon 9e (rachetés  par le groupe Sylvania) où il démarre comme mécanicien, passe ses diplômes de bac et de BTS et évolue à travers les divers échelons, pour finir cadre responsable de fabrication, jusqu'en juillet 2005. Arrive un  moment douloureux : la fermeture du site de Lyon,  suivi d'un licenciement économique pour lequel il participa aux négociations  comme secrétaire du comité d'entreprise.
Non abattu par cette tuile,  il change d'orientation et rachète la société Lunac Inox qui était à Soucieu et qu'il rapatrie dans la zone industrielle des Platières en 2005. Cette société étant spécialisée dans l'agroalimentaire, il se lance dans la fabrique de canules d'embouteillage et d'aiguilles de salaison, employant 2 personnes à ce jour. En 2011, il crée la société Decaptoo spécialisée dans l'aérogomage. Grâce a un rapide développement, celle-ci s'agrandit, s'installe dans des locaux neufs et voit l'embauche du premier salarié qui sera bientôt suivi par d'autres, pense-t-il.
Tout naturellement, Jean-Marc Vuille devient membre du CERCL (Club des entreprises des Coteaux du Lyonnais) qui vient de dépasser la barre symbolique des 100 adhérents et ne tarde pas à en devenir le vice-président, assumant avec conviction et efficacité dans son rôle de référent emploi sur le territoire de la Copamo.
Sa complicité et son entente avec les élus, tel que Yves Gougne, le vice-président de la communauté de communes chargé du développement économique, lui permettent de développer des relations fructueuses entre les chefs d'entreprise et les élus du territoire.
Mais Jean-Marc Vuille est aussi quelqu'un qui s'investit dans le privé : personnage clé de l'USTLMO pendant 20 ans (éducateur puis vice-président), président des Amis de Saint-Laurent, secrétaire adjoint du comité des fêtes de 1988 à 1990, animateur bénévole de diverses manifestations privées ou publiques (il était souvent surnommé le « chef de village » par ses amis proches).
En résumé, il est la synthèse entre le salarié qui s'occupait des autres et le patron qui s'occupe aujourd'hui des adhérents du CERCL ainsi que de son rayonnement. Quel parcours pour cet homme expérimenté et habitué aux responsabilités ! Et sur lequel Dominique Confort, le nouveau président du CERCL, peut compter.

J.R.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide