Fermer la publicité

Jean-Louis Gagnaire déplore l'« effroyable gâchis » de la disparition d'Erai

Loire le 14 juillet 2015 - Daniel Brignon - Collectivités locales - article lu 271 fois

Jean-Louis Gagnaire déplore l'« effroyable gâchis » de la disparition d'Erai
Mathieu Ozanam

Dans la relation qu'il a donné des principales décisions de la dernière assemblée plénière de la Région, son vice-président Jean-Louis Gagnaire est revenu sur la situation d'Erai, Entreprise Rhône-Alpes Internationale, fraîchement liquidée.

La Région a voté un plan de 900 000 € pour à la disposition de l’administrateur judiciaire pour lui permettre d’éteindre les dettes représentant un risque pénal pour les personnels dans certaines filiales faisant ou non l’objet des projets de reprise. C’est la dernière décision de la Région en faveur d’Erai, en l’occurrence la sécurisation de ses personnels exposés. Une décision que n’ont pas partagé, comme le déplore Jean-Louis Gagnaire, la plupart des élus FN, EELV et Les Républicains, « persistant dans leur abstention sur ce dossier après avoir provoqué le séisme que l’on sait : la liquidation d’Erai, un outil que tout le monde nous envie. C’est un effroyable gâchis ».

Concernant Saint-Étienne, l’assemblée régionale s’est prononcée en faveur de la cession à la Croix rouge d’une partie de l’ancien lycée Haubtmann, dont l’activité a été transférée à Mimard à la rentrée dernière. Deux projets d’organismes de formation seraient en cours par ailleurs, précise Jean-Louis Gagnaire, pour acquérir le reste du site.

Un autre projet de regroupement de lycées en surcapacité est à l’étude à Saint-Étienne, entre le lycée Jean-Monnet au Portail rouge et le lycée Benoît-Fourneyron à La Métare. La fusion des deux établissements a été actée, demeurant sur deux sites pour l’heure avant la mise en œuvre d’un regroupement sur un seul site, vraisemblablement sur le site de la Métare. Il se traduirait par un projet de construction d’un internat neuf à Benoît-Fourneyron, de 25 M€.

Toujours en faveur de Saint-Étienne, Jean-Louis Gagnaire rappelle l’implication de la Région dans le contrat de ville pour un montant de 1,6 M€, la labellisation de Saint-Étienne Métropole dans sa candidature à un ITI, Investissement territorial intégré, qui lui vaut 8 M€ de fonds européens Feder.

D. B.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide