Fermer la publicité

La Tour-du-Pin cultive la convivialité

Isère le 09 août 2015 - Patricia TRICOCHE - Nord-Isère - article lu 234 fois

La Tour-du-Pin cultive la convivialité
Patricia Perry tricoche - Les élus et les jardiniers aux jardins de Chevrotière

Dès l'arrivée des beaux jours les jardiniers ont retrouvé le chemin des potagers collectifs à La Tour-du-Pin. Des jardins communaux dont la Ville dispose. Le dernier, né montée de la Chevrotière, vient d'être inauguré.

La Ville possédait deux terrains divisés en parcelles et louées à des fins potagères ou florales. Depuis 2 ans, la gestion de ces jardins communaux a été confiée au CCAS, les services techniques de la Ville et les brigades vertes assurant l’entretien des parties communes.

Des jardins communaux qui connaissent un vrai succès auprès de la population confirmant bien « leur vocation à tisser des liens sociaux tout autant qu’à produire fruits et légumes » comme l’expliquait Marie Agnès Gonin 1ère adjointe. Si les 28 parcelles des Hauts de Saint-Roch ont déjà leurs habitués et leurs habitudes, l’inauguration montée de la Chevrotière a permis de découvrir les 17 parcelles et de réunir bon nombre de jardiniers.

D’importants travaux ont en effet été réalisés cet hiver par les services techniques de la commune  sur ce terrain qui bénéficie d’une source naturelle. Une passion du jardin avec des locataires qui échangent conseils et plantations, se prêtent des outils, avec des amitiés qui se nouent comme le souligne Michel, un nouveau venu. Ici on cultive des parcelles de 60 m2 qu’on soit jardinier novice ou confirmé, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, avec des plantations bichonnées malgré les fortes chaleurs d’un été de canicule. Des jardins communaux comme une véritable culture de liens.

Patricia Perry Tricoche
 

Jardins communaux : mode d'emploi

C’est un contrat annuel de mise à disposition qui est établi par le CCAS comme l’explique sa directrice Bérengère Monnet avec un coût de 20 € pour les jardins de Chevrotière et de 40 € pour les Hauts de Saint-Roch compte tenu de la mise en place d’un compteur d’eau. Les dossiers déposés au CCAS sont étudiés en fonction des disponibilités. Une liste d’attente a déjà été établie pour 2016.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide