Fermer la publicité

Jalla-Descamps : 35 000 m2 à dépolluer avant d'envisager sa reconversion

Loire le 17 décembre 2014 - Aline Vincent - Économie - article lu 616 fois

Depuis qu'EDF a coupé l'électricité pour non paiement de facture, les 35 000 m2 de feu l'usine Jalla de Régny sont laissés à l'abandon.

Depuis qu'EDF a coupé l'électricité pour non paiement de facture, les 35 000 m2 de feu l'usine Jalla de Régny sont laissés à l'abandon (Jalla a employé jusqu'à un millier de personnes dans les années 70). Seule restait sur place une unité de 1 000 m2 de fabrication de draps que les dirigeants disent vouloir conserver. Hormis ce signe de vie sur place, la préoccupation actuelle consiste à dépolluer le site à la demande de la Dréal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement). Il abrite en effet des stocks d'eau oxygénée, de soude et d'acide sulfurique tandis qu'il est laissé ouvert sur l'extérieur sans surveillance, sans parler de la pollution des sols.

Une table ronde a été organisée autour du sous-préfet de Roanne, du maire de Régny, d'un vice-président de la CoPler (Communauté de Communes entre Loire et Rhône) et d'un représentant de la société Descamps. Un délai de 2 à 3 mois a été accordé à la société. L'objectif est dans un deuxième temps de reconvertir ces mètres carrés pour y amener d'autres activités économiques. A noter parallèlement, qu'une audience est prévue à la Cour d'appel le 30 mars prochain pour trancher sur le sort de 42 salariés pour lesquels les propositions de reconversion ont été jugées inappropriées et insuffisantes.


Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide