Fermer la publicité

Inouïe distribution, modèle d'Amap culturelle

Loire le 24 novembre 2015 - Marine Graille - Musique - article lu 183 fois

Inouïe distribution, modèle d'Amap culturelle
DR - Inouie Distribution compte une quarantaine de références de CD

Regrouper 5 labels de musique locaux pour créer un lien direct entre les producteurs et les consommateurs. Voici l'objectif que s'est fixée Inouie distribution en proposant à ses membres un panel d'outils et de services pour les accompagner dans leur projet culturel.

Conscients que l’industrie musicale connaît actuellement une vraie mutation, cinq labels régionaux ont décidé en 2012 de se regrouper en association afin de proposer une solution alternative de distribution à savoir un circuit-court entre le producteur et le consommateur. « A l’origine nous sommes partis de l’exemple des Amap que proposent les agriculteurs en s’appuyant sur la distribution sur un réseau de circuit court », explique Pierre-Alexandre Gauthier, membre d’Inouie.

Depuis 2012, l’association culturelle stéphanoise a constitué un réseau de plus de 200 points de vente à travers toute la France, notamment dans les Fnac mais également dans les librairies ou les disquaires indépendants qui deviennent alors des « relais » des artistes. 

L’association, qui s’est en effet beaucoup inspirée du modèle Amap agricole avec ses paniers de légumes de saison, en proposant leurs paniers culturels. « Il s’agit d’un abonnement mensuel de 10 € dans lequel le destinataire reçoit un CD ou un livre CD à son domicile. Nous garantissons la distribution mais pas le style de musique. Nous essayons d’être éclectique. Le point d’ancrage, c’est de recevoir un bel objet », résume P.-A. Gauthier. Depuis la création d’Inouie, une centaine de paniers ont été distribués à une trentaine de Rhônalpins.

Avec ces paniers culturels, Inouie Distribution entend également montrer que le produit physique (CD, vinyle, livre) n’est pas mort. « Avec le digital, il faut 1 million d’écoutes pour toucher 1 200 €. On ne peut pas construire un modèle économique avec cela. En allant à la rencontre des gens dans des salons comme Tatou juste (les 28 et 29 novembre), on se rend compte qu’ils continuent à acheter des disques. Il y a toujours une place pour le CD même si elle est petite. »

En parallèle de ces actions, Inouie Distribution se veut également être un vrai support pour les artistes indépendants. En effet, l’association propose à ses adhérents un panel d’outils pour les accompagner dans leur projet culturel. Cela va de la rédaction de communiqués de presse, en passant par la mutualisation d’achats (affiches…) ou encore en les guidant dans leur démarche de demande de subventions.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide