Fermer la publicité

Infrastructures - Les travaux se poursuivent sur le barrage de Grangent

Loire le 27 février 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 1324 fois

Le barrage de Grangent a produit 120 millions de kWh en 2013, l’équivalent de la fourniture électrique annuelle d’une ville de 50 000 habitants.

Le groupement d’usines EDF de la Loire qui exploite 9 usines hydroélectriques dans la Loire et la Haute-Loire, sur le fleuve et ses affluents, a produit 410 millions de kWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle de Saint-Etienne. Ce groupement a investi 1,4 M€ en 2013, essentiellement sur le barrage de Grangent.
Après les importants travaux d’étanchéité sur les 4 vannes du barrage de Grangent en 2012, les travaux se sont poursuivis en 2013 avec la remise en peinture d’une vanne et surtout la rénovation des dispositifs de contrôle et de commande du barrage, passés à la technologie numérique en vue de la e-exploitation cette année, une supervision du fonctionnement des ouvrages (31 barrages) du groupe d’exploitation hydraulique Loire-Ardèche, centralisée à Limoges.
En 2014, Le groupement d’usines EDF de la Loire va investir encore davantage, 2,2 M€, dans des travaux qui vont à nouveau concerner Grangent. Une grue de 60 m de haut équipée d’une flèche de 75 m a été érigée il y a quelques semaines pour réaliser une nouvelle prise d’eau et une vanne de restitution, nécessaire au relèvement du « débit réservé », le volume minimum d’eau restitué à la rivière en aval du barrage, qui devrait passer de 2m3/s à 4 m3/s. Ces travaux devraient représenter un coût d’1 M€. Par ailleurs, 750 000 € seront investis dans des travaux de rénovation et d’entretien de l’usine de Versilhac, puis 500 000 € dans des travaux de réfection de deux aqueducs de franchissement de rivières sur le canal des Vendets. Le canal des Vendets de 8 km de long est celui qui achemine l’eau des barrages de Lavalette puis de la Chapelette jusqu’à l’usine hydroélectrique des Vendets d’où part la conduite de 32 km pour alimenter la ville de Saint-Etienne. Les travaux seront contraints à une durée de 4 semaines pendant lesquels la fourniture d’eau doit être interrompue.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide