Fermer la publicité

Infrastructures - 15 M€ pour la mise aux normes du tunnel de Firminy

Loire le 17 avril 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 556 fois

Infrastructures - 15 M€ pour la mise aux normes du tunnel de Firminy
L'éclairage de l'ouvrage réalisé en 1975 sera entièrement rénové (D.R.)

Après le tunnel du Rond-point à Saint-Etienne mis en conformité entre 2009 et 2011, c’est au tour de la tranchée couverte de Firminy, deuxième et dernier ouvrage de plus de 500 m à faire l’objet dans le département de travaux de mise aux normes exigés par le nouveau référentiel élaboré après l’incendie du tunnel du Mont Blanc. La tranchée couverte de Firminy de 553 m de long est contrainte par son gabarit.

Après le tunnel du Rond-point à Saint-Etienne mis en conformité entre 2009 et 2011, c’est au tour de la tranchée couverte de Firminy, deuxième et dernier ouvrage de plus de 500 m à faire l’objet dans le département de travaux de mise aux normes exigés par le nouveau référentiel élaboré après l’incendie du tunnel du Mont Blanc.
La tranchée couverte de Firminy de 553 m de long est contrainte par son gabarit. Sa couverture plane ne permet pas d’installer des dispositifs de dispersion de fumées habituellement installés au sommet de la voute des tunnels, comme c’est la norme. Une limite palliée par la densification des issues de secours à créer qui vont faire l’objet de la première tranche de travaux, conduite depuis le 7 avril pour s’achever en novembre après une suspension au mois d’octobre pendant la vogue des noix.
Il s’agit de réaliser cinq issues de secours vers l’extérieur, dans la partie enterrée de l’ouvrage, trois côté sud (tous les 150 m) et deux côté nord, où trois portillons complèteront le dispositif sur la partie non-enterrée. Les issues de secours seront terrassées par l’extérieur de l’ouvrage, par le percement de puits de 6 m de profondeur au droit de la paroi de la tranchée où seront installés des niches de sécurité, surmontés d’escaliers pour l’évacuation, eux-mêmes coiffés d’un petit bâtiment de fermeture au niveau du sol. Les travaux se poursuivront sans interférence sur la circulation sauf pendant une période de trois semaines, du 30 juillet au 22 août, où la voie lente sera neutralisée de chaque côté pour permettre la découpe de la paroi de la tranchée vers les niches d’évacuation.
La deuxième partie du chantier à partir de 2017 sera plus contraignante pour la circulation, puisque les travaux auront lieu à l’intérieur de la tranchée. Il s’agira de réaliser un caniveau sous trottoir connecté à un bassin de rétention des eaux de chaussée, et l’équipement de réseaux électrique et de pilotage des systèmes de contrôle, pilotés depuis le PC tunnels Osiris à Albertville.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide