Fermer la publicité

Industrie - ISTP et Irup officiellement dans le camp industriel

Loire le 17 avril 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 942 fois

Industrie - ISTP et Irup officiellement dans le camp industriel
L'inauguration du campus a été l'occasion de formaliser plusieurs partenariats (© Georges Rivoire)

Mardi 15 avril, les équipes de direction de l’ISTP et de l’Irup ont pu faire visiter officiellement leurs nouveaux locaux à leurs nombreux invités.

Chacun a pu dire sa fierté d’avoir pu construire un véritable campus industriel autour des entreprises (lire notre édition précédente) qui étaient déjà implantées sur ce site du quartier du Rond-Point à Saint-Etienne et de celles qui les ont rejointes.
Avec l’arrivée de ces deux écoles d’enseignement supérieur dans les anciens locaux de Peugeot réhabilités, la vocation économique du site a donc été conservée, et les élèves côtoient désormais les salariés de PCI-SCEMM, EPM5, ARS Affûtage, OCM, Steel, Eurobati, FI Profil et UF1. « Lorsque les porteurs du projet ont souhaité acquérir les locaux, Peugeot a d’ailleurs bien joué le jeu », insiste Jean-Luc Eurin, président-fondateur des deux écoles. Ils ont résisté aux sirènes de la spéculation immobilière pour nous permettre de construire ce projet. »
L’inauguration du campus a également été l’occasion pour l’ISTP et l’Irup de mettre en lumière deux de ses partenariats par la signature de conventions. D’abord avec le Fonds agir pour l’emploi d’EDF (Fape), avec qui les deux instituts travaillent déjà depuis un an. La convention est donc venue formaliser le travail accompli avec ce fonds qui agit pour l’insertion professionnelle des personnes en difficulté. Depuis 2012, ce partenariat consiste en l’accompagnement de projets dans le secteur de l’insertion par l’activité économique. Trois demandeurs d’emploi porteurs de projet ont ainsi été sélectionnés par l’Irup et le Fape pour être formés aux spécificités de la gestion et du développement de type d’entreprises, et accompagnés dans la mise en œuvre de leur projet. Le Fonds assure à la fois le soutien financier de ces formations mais aussi le suivi des apprenants.
La deuxième convention signée ce jour a concerné l’ISTP, l’Irup et l PCI-SCEMM. On devine qu’étant implantées sur le même site (c’est d’ailleurs PCI-SCEMM qui a libéré les locaux permettant l’installation des instituts), ces structures travaillent régulièrement en collaboration. Encore une fois, la signature de la convention a permis de formaliser ce partenariat, et notamment l’accueil régulier d’étudiants apprentis au sein de l’entreprise.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide