Fermer la publicité

Industrie du bois - Poujoulat bûche sur la performance à Noirétable

Loire le 19 juin 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 1058 fois

Industrie du bois - Poujoulat bûche sur la performance à Noirétable
Le site s'étend sur près de 5 ha (© Olivier Deleage)

Le groupe Poujoulat, basé à Niort, est né en 1950 et a connu un véritable essor sous l’impulsion de son repreneur, Yves Coirier, en 1976.

Il est aujourd’hui leader européen dans les systèmes d’évacuation de fumée métalliques (conduits de cheminée et sorties de toit) pour la maison individuelle, l’habitat collectif et le tertiaire.
Présent dans 30 pays, le groupe compte aujourd’hui 1 500 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 220 M€. En 2007, via la création de sa filiale Euro énergies, le groupe Poujoulat a souhaité investir dans le développement de bois énergie, avec la commercialisation de granulés de bois et de bûches densifiées. Puis pour répondre à une demande qu’il ne parvient pas à satisfaire, le groupe investit dans une unité de production de bois bûches haute production dans l’Indre en 2011, en mettant au point un process de séchage haute température. Grâce à la volonté de développement du groupe, c’est à Noirétable que la deuxième unité de production a été récemment inaugurée.
En fonction depuis juin 2013, l’usine a été implantée sur l’ancien site du pôle bois du Haut-Forez. « D’un point de vue logistique, l’implantation était idéale pour nous permettre de distribuer nos produits dans le sud-est de la France, tandis que la première usine couvrait le nord, explique Frédéric Chambon, directeur de l’usine ligérienne. Le Haut-Forez est une zone boisée, sur un territoire où l’on connait les métiers du bois, à proximité des axes autoroutiers, ce qui a pesé dans la balance. Le site ayant abrité le pôle bois du Haut-Forez, nous avons pu réutiliser certains équipements, ce qui a également été une opportunité intéressante. »
6 M€ ont été investis pour acquérir le site et construire deux nouveaux bâtiments. Aujourd’hui 15 personnes sont salariées sur le site. Des emplois créés suite à la construction de l’usine. « A terme, nous visons une production de 70  000 à 90 000 stères par an, que nous espérons atteindre dès la saison prochaine », annonce Frédéric Chambon. Une production qui devrait permettre l’embauche d’une quinzaine de personnes supplémentaires. Et Poujoulat poursuit son développement dans le bois de chauffage puisque la troisième usine de production de bûches haute performance est déjà en construction en Haute-Saône.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide