Fermer la publicité

Immobilier - Un nouveau fonds pour la rénovation

Loire le 26 juin 2014 - Emilie Massard - Immobilier et BTP - article lu 450 fois

Immobilier - Un nouveau fonds pour la rénovation
Les différents partenaires ont signé la convention permettant la mise en place de ce fonds (© Emilie Massard)

Dans la Loire, de nombreux ménages sont en situation de précarité énergétique et doivent parfois solliciter des aides pour régler leurs factures d’énergie.

Dans le cadre du plan départemental d’actions pour le logement des personnes défavorisées, et notamment le Fonds Logement unique, les services du conseil général sont en première ligne pour faire ce constat. « On se rend compte que ces personnes, souvent locataires, sollicitent de manière récurrente ces aides, note Michèle Maras, conseillère générale déléguée au logement. Il fallait donc faire en sorte de régler le problème à la source pour faire baisser ces factures d’énergie, à savoir la rénovation du logement. »
Bien souvent, les propriétaires bailleurs sont eux aussi confrontés à un manque de moyens au moment de faire des travaux de rénovation. C’est donc pour cela qu’a été mis en place le Fonds d’aide aux propriétaires bailleurs et solidaires (Fabas). Un fonds pour les propriétaires bailleurs dont les locataires sont en précarité énergétique et souhaitent rester dans leur logement. « Le fonds peut permettre de financer 45 % des travaux, plafonnés à 2 000 €, précise M. Maras. Un montant qui peut être suffisant pour déclencher des travaux, notamment combiné avec d’autres aides. »
Pour aider le propriétaire à s’y retrouver parmi toutes ces aides, le conseil général a signé une convention avec plusieurs partenaires pour accompagner et soutenir les bénéficiaires. C’est le Pact Loire, par exemple, qui prendra en charge le suivi du dossier et accompagnera les propriétaires. La Caf de la Loire financera les diagnostics techniques et l’union départementale des CCAS participera au repérage des situations et à l’accompagnement des familles. L’Association des Propriétaires immobiliers de la Loire (Apil) assurera la communication sur la mise en place de ce fonds auprès de ses adhérents. EDF financera une partie de ce fonds à hauteur de 25 000 €, tout comme le Pact Loire (17 000 €). Le conseil général financera le reste du fonds qui s’élèvera au total à 57 000 €.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide