Fermer la publicité

Idea : le doyen Marmoz succède à Blanche Sousi

Rhône le 04 septembre 2015 - Marc Chanoz - Vie juridique - article lu 1381 fois

Idea : le doyen Marmoz succède à Blanche Sousi
D.R. - Franck Marmoz et Blanche Sousi

Une page s'est tournée le 1er septembre à l'Institut de droit et d'économie des affaires (Idea). En effet, Blanche Sousi, qui en assurait la direction depuis 11 ans, a cédé son fauteuil à Franck Marmoz, le doyen de la faculté de droit.

Un passage de témoin murement réfléchi et préparé de longue date. « C’est avec enthousiasme que je passe le relais au doyen Marmoz dont nous souhaitions tous la nomination à ce poste car nous savons bien l’importance qu’il attache à l’Idea et le soin qu’il apportera à son rayonnement », a déclaré Blanche Sousi.

A noter que Franck Marmoz, doyen de la faculté de droit à l’université Lyon 3 depuis juin  2012, est le premier directeur masculin de l’Idea. Créé en 1980 par Joanna Schmidt avec la complicité de Jacques Bret, l’Idea fut également dirigé par Frédérique Ferrand aidée par Yves Reinhardt puis par Blanche Sousi. « Je rends  à l’Université tout ce qu’elle m’a donné », s’est exclamé Franck Marmoz qui fut l’étudiant de Blanche Sousi au DJCE en 1991.

Il devrait reprendre le flambeau en utilisant les mêmes principes de fonctionnement avec toujours le souci d’être à la disposition des étudiants et de les préparer au mieux à affronter la vie des entreprises. « L’Idea est un outil formidable, une formation d’excellence proche de la pratique professionnelle et un lieu où service public rime avec performance et sérieux. De ce fait, le succès des entreprises est aussi le nôtre », précise Blanche Sousi.

Lors du passage de témoin, Blanche Sousi a tenu à remercier chaleureusement ses collègues responsables des diplômes ainsi que tous les professionnels qui interviennent, soit plus de 200 chaque année, ainsi que toute l’équipe administrative et les partenaires qui ont accompagné fidèlement l’Idea durant ses onze années de mandat.

Mais cela ne signifie pas pour autant que Blanche Sousi va gouter aux joies d’une retraite paisible. Elle va continuer à diriger des thèses, à animer des séminaires et des conférences et à se consacrer encore d’avantage à son mandat au sein du comité consultatif du secteur financier ou elle anime le groupe Europe ainsi qu’à ses fonctions d’expert auprès du centre virtuel de la connaissance sur l’Europe à Luxembourg. Enfin elle animera ses réseaux et contacts à Bruxelles pour développer le centre européen de recherches en banque et finance et ses Banque-Notes.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide