Fermer la publicité

Honoré d'Urfé : le projet monstre

Loire le 08 avril 2015 - Emilie MASSARD - Actualités - article lu 354 fois

Honoré d'Urfé : le projet monstre
DR - Bernard Bonne et Jean-Jacques Queyranne, présidents du département et de la région, ont posé la première pierre

Après plusieurs mois de travaux préparatoires, les travaux qui donneront son nouveau visage à la cité scolaire stéphanoise Honoré d'Urfé viennent d'être officiellement lancés. Pas moins de 60 M€ investis par la Région et le conseil départemental pour la réhabilitation complète d'un établissement de 2 600 élèves.

Les travaux de déconstruction et de désamiantage ont déjà commencé depuis plus d’un an, mais cette fois, la réhabilitation en elle-même va vraiment commencer, après la suspension des travaux pendant quelques mois au deuxième trimestre 2014 suite à un recours administratif.

Bernard Bonne et Jean-Jack Queyranne, respectivementprésidents du conseil départemental et de la Région Rhône-Alpes, sont venus poser symboliquement la première pierre du chantier le 3 avril. D’ici 2021, la cité scolaire verra la construction d’un gymnase, la restructuration et l’extension des bâtiments du collège, celle du lycée, etc. Au total, 32 000 m² réhabilités, au cœur d’un parc redessiné et agrandi.

L’objectif, au-delà de la rénovation, est de recréer des espaces indépendants avec leurs propres entrées et cours de récréation pour le collège et le lycée, tout en conservant des liens entre les deux entités dans le parc. C’est en tout cas le cahier des charges confié aux cabinets Architecture studio et Cimaise Architectes, en charge de la maîtrise d’œuvre. Les collégiens ont actuellement leurs cours dans l’ancien internat réhabilité, et devraient retrouver des locaux flambants neufs à la rentrée 2016. Les lycéens prendront alors leur place pendant deux ans dans les locaux provisoires le temps de la réhabilitation de la partie lycée.

Les derniers bâtiments et les aménagements extérieurs devraient être livrés d’ici 2021. C’est le troisième plus grand projet de Rhône-Alpes actuellement, et le plus important de la Loire concernant un groupe scolaire. Les 60,8 M€ nécessaires au projet sont financés par la région Rhône-Alpes (45,3 M€) et le Département (15,5 M€).

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide