Fermer la publicité

Hockey-sur-Glace : ligue magnus 2015 Douche froide à pôle sud!

Isère le 09 mars 2015 - David Merle - Sports - article lu 353 fois

Hockey-sur-Glace : ligue magnus 2015    Douche froide à pôle sud!
(photo Fabien Baldino) - Hampus Gustafsson

Les Brûleurs de loups s'inclinent 2 à 3 (tab) face aux Ducs de Dijon dans le match 5 de ce quart de finale de la ligue Magnus 2015. Les Bourguignons rencontreront Gap en demi-finale.

Comment en est-on arrivé là ? C’est bien la question à se poser suite à cette élimination des hockeyeurs grenoblois en quart de finale de la ligue Magnus. Une coupe de la ligue en décembre dernier, une première place à l’issue de la saison régulière les Brûleurs de loups faisaient de facto figure sinon de favoris du moins de prétendants sérieux au titre. La glorieuse incertitude du sport et le réalisme de Dijon en auront décidé autrement. C’est dans un contexte tendu que les Grenoblois débutaient ce match décisif. Rappelons que suite à l’agression physique  commise par le Grenoblois Quentin Scolari sur le gardien de Dijon Henri Corentin Buysse lors du match 4 de ce quart de finale le club des Brûleurs de loups avait immédiatement mis un terme à sa collaboration avec son entraîneur canadien Richard Martel. Le premier tiers-temps voyait les deux équipes se neutraliser avec un score nul et vierge malgré un impact physique supérieur des Ducs, impact ne leur permettant toutefois pas de tromper la vigilance du portier grenoblois Zajkowski.

Rech ouvrait le score pour Dijon à la moitié du  second tiers-temps (31è), Sivic entretenant l’espoir en égalisant pour Grenoble (39è).  On se prenait même à rêver lorsque Baylacq donnait l’avantage aux Brûleurs de loups (54è). Rêve de courte durée puisque Mielonen (58ème) envoyait les deux équipes en prolongation en égalisant à deux minutes de la fin du troisième et dernier tiers-temps. La prolongation ne donnait rien et c’étaient les tirs au but qui allaient départager les deux équipes. Symptomatique « d’une équipe à côté de ses patins » Grenoble ne transformait aucune de ses cinq tentatives de tirs au but. Salmivirta trompait le dernier rempart grenoblois lors de la cinquième tentative dijonnaise et envoyait les Ducs en demi-finale. Rideau. 

David Merle



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide