Fermer la publicité

Les Bleus à Geoffroy-Guichard, toute une histoire

Loire le 10 juin 2016 - Xavier Alix - Sports - article lu 236 fois

Les Bleus à Geoffroy-Guichard, toute une histoire
FFF - Outre les ex comme Zouma, tout "Sainté" espère voir Ruffier dans les cages dimanche (ici à l'automne 2013 avec Pogba)

Si l'équipe de France s'est exportée hors d'Ile-de-France dès 1914, il aura fallu attendre ses 80 ans et son 437e match pour la voir jouer à Geoffroy-Guichard. Dimanche 30 mars, elle y sera pour la 7e fois, contre le Danemark. Rétrospective.

19 juin 1984 France/Yougoslavie : le retour de « Platoche »

La première et la plus mémorable. L’Euro 84 voit le retour de Platini à Saint-Etienne, parti de l’ASSE pour Turin en 1982. Comme dans un rêve, le chef de file d’une génération magique - celle des Giresse, Tigana, Battiston et Fernandez - réveille les siens, menés 1-0 en 2e mi-temps, grâce à un triplé en 17 min, notamment un superbe but d’une tête décroisée. « Il joue avec un ballon téléguidé », dira son sélectionneur Michel Hildago. Avec cette victoire, la France finit 1re de son groupe. Elle va aller au bout de la compétition.
Score : 3-2 pour les Bleus. Buts pour la France : Platini (x 3). 47 789 spectateurs.

8 octobre 1994 France/Roumanie : la dernière de Canto

Privée de coupe du monde 90 et 94, la France ne peut pas se permettre de rater l’Euro 96 en Angleterre. Dirigée par Aimé Jacquet depuis le traumatisme bulgare de novembre 93, la génération 98 est en train de germer mais va accumuler les 0-0 dans ces phases qualificatives pour l’Euro. C’est le cas, ce soir-là. Sur une pelouse dans un état lamentable, le roi Canto fait son ultime apparition en France sous le maillot bleu, Zidane sa seconde...
Score : 0-0. 31 144 spectateurs. 

 

12 novembre 1997 France/Ecosse : RAS

La rénovation de G.-Guichard entamée en mai 96 est achevée. Dans ce décor remis à neuf mais à la capacité encore réduite pour quelques mois, la France termine son année par un match amical soporifique contre l’Ecosse. Qualifiée d’office pour sa propre coupe du monde, elle n’a que des amicaux à offrir. Et les futurs champions du monde 98 ne semblent convaincre personne, les médias en tête. Au cours de cette période, on assiste à la prise de pouvoir « technique » de Zidane, en lieu et place d’un Djorkaeff, star de l’Euro 96.
Score : 2-1 pour les Bleus. Buts pour la France : Laigle, Djorkaeff (sp). 19 514 spectateurs. 

20 juin 2003 France/Japon : pour du beurre

Jacques Santini est aux commandes, la plupart des champions du monde certes vieillissants sont encore présents. L’équipe de France remporte ce soir-là son second match de la Coupe des confédérations. Dabo et Boumsong honorent leur première sélection.
Score : 2-1 pour les Bleus. Buts pour la France : Pirès (sp) et Govou . 33 149 spectateurs. 

 

7 juin 2006 France/Chine : la dernière de Zizou

Raymond Domenech prépare la Coupe du monde en Allemagne. A quelques jours de celle-ci, les Français effectuent une ultime répétition contre la Chine. Il s’agit du dernier match de Zidane en France. On se souvient surtout de la très grave blessure de l’attaquant Djibril Cissé ce soir-là (double fracture tibia péroné) plus que du score anecdotique.
Score : 3-1 pour les Bleus. Buts pour la France : Trézéguet, Wang (csc), Henry. 34 147 spectateurs.

 

2 juin 2009 France/Nigéria« Domenech démission ! »

Triste soirée, marquée par des sifflets et des « Domenech démission ! » tombés de tribunes même pas pleines, adressés à un sélectionneur qui n'a pourtant pas encore atteint son maximum de désaveu. Le Nigeria gagne 1-0. Dans cette "équipe" évoluent entre autres Escudé-Squillaci en défense central, Ribéry, Anelka, Toulalan mais aussi Vieira dont c'était le grand retour (107e séléction). Sont encore là de nos jours Benzema et Mandanda.

Score : 1-0 pour le Nigéria. But d'Akpala. 25 000 spectateurs.

 

29 mars 2015 France/Danemark : Ruffier dans les buts

La France de Didier Deschamps, contrainte aux amicaux depuis 9 mois, n'est pas aussi rassurante qu'aujourd'hui. Quelques jours auparavant, elle s'est inclinée au Stade de France 1-3 contre le Brésil. Seuls titulaires à nouveau sur le terrain au coup d'envoi : Varane, Griezmann et Schneiderlin. Cette fois-ci plus appliqués, les tricolores marquent dès la 14e min grâce à... Lacazette. Le Lyonnais est bien sûr sifflé dans le Chaudron. Giroud aggrave la marque à la 38e avant une seconde mi temps moins fluide. Ce soir là, Deschamps honore Ruffier d'une sélection dans son Geoffroy-Guichard, sa troisième (et dernière ?), et offre sa toute première à Kurt Zouma, déjà à Chelsea, dans l'antre de son club formateur.

Score : 2-0 pour la France. But de Lacazette et Giroud. 40 000 spectateurs.

 

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide