Fermer la publicité

Aéronautique : Hexcel accentue son implantation en Isère

Isère le 27 octobre 2016 - Sevim Sonmez - Industrie - article lu 324 fois

Aéronautique : Hexcel accentue son implantation en Isère
Hexcel - L'extension, le bâtiment noir, s'accompagnera d'une création de 50 emplois directs

Le groupe américain, un des leaders mondiaux dans les matériaux composites haute performance pour l'aéronautique, s'est lancé dans un vaste programme d'investissement afin de sécuriser la chaîne d'approvisionnement globale. Il a posé la première pierre de l'extension de son usine des Avenières, le 21 octobre.

Après Roussillon, une autre première pierre a été posée par Hexcel. Mais sûrement pas la dernière à en croire Thierry Merlot, président du groupe pour l’Europe, l’Asie, le Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique. Hexcel, qui réalise 85 % de son marché dans l’aéronautique, a signé début octobre, un contrat avec Airbus de 15 Md$ jusqu’en 2030 pour la fourniture de matériaux composites destinés aux structures primaires de l’A350 XWB, composé à 53 % de matériaux composites. « 30 ans de travail intensif assurés », commente T. Merlot.

Aux Avenières, Hexcel possède la plus grande usine de tissage de fibres de carbone au monde qui tourne à 100 % de sa capacité, 24/24 h et 7/7 j. Afin de répondre à la demande croissante du marché aéronautique en composites, elle a entrepris cet agrandissement qui augmentera sa surface de production de 40 %, d’ici le premier trimestre 2018. Un nouveau bâtiment d’une surface de 3 500 m2 qui s’accompagnera d’une création de 50 emplois directs en Isère.

L’extension de l’usine des Avenières s’inscrit dans un vaste programme d’investissements et de modernisation de 220 M€, destiné à sécuriser la chaîne d’approvisionnement global. Le site de Roussillon qui rentrera en service au second trimestre 2017 fabriquera du PAN (polyAcryloNitrile), matière première de la fibre carbone, l’usine de tissage des Avenières produisant des tissus techniques et technologiques qui sont pré imprégnés sur le site de Dagneux et de Nantes.

Cette maîtrise de la filière complète de matériaux composites est le point fort d’Hexcel face à ses concurrents. « Une position unique en Europe qui engendrera 200 emplois, d’ici 2017 pour l’ensemble des sites de la région », s’est félicité le président tout en soulignant que le groupe investissait plusieurs millions d’euros dans la R&D. Le site des Avenières abrite le centre mondial de R&D du groupe ainsi qu’un laboratoire d’application où travaille une trentaine de spécialistes. 

Répercussions sur l’économie locale

Les élus des Avenières et de la Capi, le sous-préfet de la Tour-du-Pin, le directeur du site ainsi que le président du groupe ont posé la première pierre de l'extension, en présence des salariés.

La pose de la première pierre s’est déroulée en présence des salariés, élus de la communauté de communes du Pays des Couleurs, du Département, du député et du sous-préfet de la Tour-du-Pin. Le développement d’Hexcel sur le territoire des Avenières est basé sur un partenariat privé-public. « Une relation de qualité entre la commune des Avenières-Veyrins-Tuellins et Hexcel, simple, franche et directe » a été mise en exergue lors des discours, notamment par le maire Daniel Michoud qui a félicité le groupe d’avoir capitalisé sur l’histoire pour ce présent florissant.

Et si en France, Hexcel est principalement basé en Rhône-Alpes, ce n’est pas un hasard : « C’est une implantation historique et naturelle, explique T. Merlot. Nous sommes les héritiers de familles de tisseurs de soie, Génin (Isère) et Brochier (Ain), car tisser la soie et le fil de carbone est similaire au niveau de la fragilité. Et le couloir de la chimie est également important d’où notre présence sur la plateforme chimique de Roussillon pour la fabrication de fibres de carbone. »

Aux Avenières, en 1980, Hexcel a acquis l’entreprise « Pierre Genin et Cie », créée en 1933 par une famille de soyeux lyonnais renommée pour la production de toiles en soie pour parachutes. Hexcel a ensuite déménagé au hameau des Nappes dans un bâtiment construit en 2003 pour l’entreprise et mis en location par la communauté de communes. « Il fallait oser porter ce bâtiment », a estimé la vice-présidente au département Annick Merle. Dix ans plus tard, Hexcel est devenu propriétaire de ce bâtiment.  

Sévim Sonmez

En France, Hexcel possède quatre sites de production pour un CA global de 518 M€ avec un ratio export de 60 %. Le siège social et la fabrication de pré imprégnés à Dagneux (470 employés) et Nantes (75 employés) pour un CA de 361 M€. Le tissage aux Avenières (420 employés, CA 157 M€). La fabrication de fils de carbone à Roussillon (120 employés).

Le groupe recrute

Hexcel (contraction de Hexagonal Cell) possède aujourd’hui 19 sites de production à travers le monde (CA d’1,8 Md$ en 2015 et 3 Md$ prévus en 2020 - 6 000 employés). En France, elle a implanté ses usines à Dagneux (01), Nantes (44), Les Avenières (38) et au deuxième semestre 2017, le groupe ouvrira son site de Roussillon dont les travaux de construction ont débuté en mai 2015.

Un investissement de 200 M€ avec une prévision de 120 emplois, dont 40 ne sont pas encore pourvus. Des opérateurs sur les lignes de fibre de carbone et des chefs de lignes, des postes d’encadrement d’équipes, sont recherchés. « Tout le monde a sa chance puisque nous ne recrutons pas sur diplôme, précise le président T. Merlot. Nous recrutons par simulation, à partir du 2e semestre 2017, donc seules la dextérité et les compétences sont prises en compte. » Une formation en interne sera dispensée.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide