Fermer la publicité

Hervé Tillier, hors des sentiers battus

Loire le 19 août 2015 - Emilie Massard - Actualités - article lu 413 fois

Hervé Tillier, hors des sentiers battus
Studio 5.56 - Hervé Tillier

Jamais à court d'idées, le président du groupe immobilier Créquy ne fait rien comme tout le monde. De son parcours hors des sentiers battus aux opérations immobilières originales qu'il mène aujourd'hui, Hervé Tillier veut montrer que rien n'est gravé dans le marbre, qu'il y a toujours de nouveaux modèles à imaginer.

Dans l’immeuble noir et orange que Créquy a construit pour y installer ses locaux, Hervé Tillier est comme chez lui. Le Rocacier porte bien son nom, bâtiment imposant aux couleurs détonnantes au milieu du Technopôle. Comme la plupart des réalisations de Créquy, il a quelque chose en plus. Que ce soit au niveau de l’architecture, des prestations intérieures ou du montage financier, Créquy a souvent un coup d’avance. C’est d’ailleurs ce qui a souvent caractérisé le parcours de son président, Hervé Tillier. Un coup d’avant parfois, un pas sur le côté souvent. Sortir du cadre pour inventer de nouveaux modèles, c’est un peu son crédo.

Pourtant le jeune homme, originaire de l’Ain, n’était pas forcément destiné à faire une carrière dans l’immobilier. Celui qui est passé d’un CAP d’étalagiste à l’Ecole de commerce de Grenoble a eu mille vies avant de gérer Créquy. Et son parcours, il l’a construit principalement grâce à des rencontres. Avec un prof de maths d’abord, qui lui donne le goût d’apprendre. Puis avec ses camarades d’école, avec qui il va parcourir le monde et tenter l’expérience de l’entrepreneuriat, et qui seront à l’origine de la création du groupe Créquy.

A 18 ans, permis en poche, le petit groupe part traverser le Sahara en voiture. Expérience qu’ils renouvelleront plusieurs fois, en testant tous les itinéraires. Ces jeunes intrépides se tournent ensuite vers la Russie, qui s’ouvre à eux après l’effondrement du mur de Berlin. Les premières motos qui traversent la route de la Soie après la fin de l’URSS, ce sont eux. Au Maghreb comme en Russie, ils font des rencontres, nouent des contacts et développent des business originaux, de la vente de moteurs électrique au Maroc à l’import-export en Russie.

Faire du neuf avec de l'ancien

En travaillant sur ces marchés et dans ces pays aux cultures si différentes, Hervé Créquy et ses comparses se forgent une manière de penser différente, qui leur permettent de se libérer des modèles traditionnels. C’est à ce moment-là que l’opportunité de faire de l’immobilier à Saint-Etienne apparaît, alors que les associés recherchent des locaux pour leurs activités. A 24 ans et pas un sou en poche, Hervé Tillier est séduit par le projet de requalification d’un quartier entier, porté notamment par la SEDL. Avec le soutien de l’Anah, ils achètent un immeuble et montent une opération de loyers conventionnés, et voilà les fondations du groupe Créquy qui se dessinent.

L’idée de base est là : travailler sur des immeubles privés, faire du neuf dans de l’ancien, et travailler en collaboration avec tous les interlocuteurs pour traiter un quartier dans son ensemble. C’est ce qui a motivé la création de Créquy en 2002, et qui occupe encore aujourd’hui ses 45 collaborateurs. Chercher d’autres voies, ne pas se cantonner à « c’est comme ça que ça se passe », ne pas répéter forcément les modèles connus, Hervé Tillier y tient, et demande toujours à ses collaborateurs un effort d’imagination supplémentaire. Il prend l’exemple de la Condition des Soies à Saint-Etienne, abandonnée depuis 20 ans, chaque projet proposant un budget de travaux toujours plus petit. Hervé Tillier, lui, a pris les choses à l’envers, estimant que le prix n’était pas un problème, du moment où l’on proposait un produit d’exception, parfaitement structuré. Résultat : le 1er immeuble de logements classé bâtiment historique rénové en BBC, dont aujourd’hui tous les lots ont trouvé preneur. Collaborateurs passionnés, travail avec les acteurs publics, et vision à long terme sont peut être les mots clefs qui font la réussite de Créquy.

Si aujourd’hui ses anciens compagnons de voyage forment toujours l’ossature du groupe Créquy, Hervé Tillier s’est adjoint de nombreuses autres compétences au fil des années. Des personnes qui n’avaient pas forcément l’expérience nécessaire ou toutes les compétences requises, mais qui avaient envie de participer à un projet. Il s’appuie volontiers sur le savoir-faire important qui existe autour du bâti ancien dans la région, et embarque parfois des entreprises locales dans des projets partout en France. C’est peut-être le seul fil rouge de son parcours, Hervé Tillier n’a pas changé son leitmotiv depuis ses débuts en ne jurant que par l’humain et les rencontres.

Emilie Massard

Un lieu: La montagne, dernier endroit de nature brute et préservé.

Une date : Juillet 1992, dans une tentative pour rallier Pékin à moto, nous nous retrouvons en plein conflit entre les forces russes et moldaves à Bender en Transnistrie. C'est de là que l'équipe de l'époque ne s'est plus jamais séparée.

Une personne : Amartya Sen, prix Nobel d'économie

Une citation : « Think different »

Une ambition :  J'ai trop d'ambition pour en avoir



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide