Fermer la publicité

Henri Zeller, DGS du conseil général de la Loire

Loire le 28 janvier 2015 - Denis Meynard - Collectivités locales - article lu 4178 fois

Henri Zeller, DGS du conseil général de la Loire
©DENIS MEYNARD - Henri Zeller est originaire du Haut-Rhin.

L'institution de 3 000 agents, qui sera rebaptisée conseil départemental après les élections de mars, a un nouveau directeur général des services.

Après un trimestre d’intérim assuré par Jean-René Joandel, le directeur général adjoint aux finances, Henri Zeller a pris début janvier les fonctions de directeur général des services du conseil général de la Loire. Il succède à Marc Pons de Vincent, parti en octobre dernier en Champagne-Ardenne prendre la direction générale des services de la Ville de Reims et de la communauté d’agglomération Reims Métropole.

Le nouveau DGS du Département est diplômé en droit et fiscalité de Paris I, Panthéon Sorbonne, ancien élève de Sciences Po Paris, diplômé d’HEC et de l’ENA (promotion République, 2005-2007). A l’issue de sa formation commerciale, Henri Zeller a préféré de ne pas se diriger dans la voie empruntée par la plupart des diplômés de la prestigieuse école de Jouy-en-Josas (Yvelines) : débuter sa carrière au sein d’un cabinet d’audit, de conseil, de stratégie ou dans le secteur financier.

Après une année de prépa à Sciences Po, il intègre l’Ena, basé à Strasbourg, en Alsace, sa région d’origine. Versé à sa sortie dans le corps interministériel des administrateurs civils, il rejoint la Direction du budget du ministère des Finances. De ces deux années, il conserve le souvenir une activité marquée par une forte saisonnalité, liée à la préparation de la loi de finances. Les deux suivantes, il les passe au sein de l’Apij, l’Agence publique pour l’immobilier de la justice, celle qui doit être prochainement mandatée par la ministère du même nom pour rechercher un terrain où construire une nouvelle prison qui prendra la suite de la Maison d’arrêt de La Talaudière.

« Travailler sur le budget de l’Etat donne une bonne connaissance des arbitrages interministériels qui permet ensuite de poursuivre sa carrière au sein d’un cabinet ministériel », explique Henri Zeller, qui a, pour ce qui le concerne, opté pour celui de la place Beauvau, l’Intérieur, alors dirigé par Claude Guéant. Il y a notamment travaillé sur la situation des étrangers réfugiés en France, lors de la négociation européenne sur le « paquet asile », adopté par le Parlement européen, avec l’objectif de créer un véritable régime commun en la matière. A la suite de cette année et demi en administration centrale, Henri Zeller a opté pour un poste en préfectorale, durant deux ans et demi, comme sous-préfet, secrétaire général de la préfecture du Cher, à Bourges. Un secteur sur lequel se trouve implantée la base aérienne 702 d’Avord, ainsi qu’un certain nombre d’unités industrielles liées au secteur de la défense. « Ce qui en fait un point commun avec le département de la Loire », souligne celui qui vient de prendre ses premières fonctions au sein d’une collectivité territoriale.

Denis Meynard

[Mise à jour : le président Bernard Bonne a annoncé jeudi 14 janvier 2016 que le directeur général des services quittait ses fonctions pour entrer au service de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il deviendrait DGA.]



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide