Fermer la publicité

Handicap : l’appel entendu par B2S

Loire le 18 septembre 2014 - Aline Vincent - Actualités - article lu 1593 fois

Handicap : l’appel entendu par B2S
(D.R.)

L’entreprise est spécialisée dans la relation client à distance (vente, service client et assistance technique).

Elle est passée de 270 salariés au moment de la reprise de Transcom à 423 collaborateurs aujourd’hui, dont 80 % en CDI.
Son directeur des ressources humaines depuis 2011, Ludovic Sauvanet, par ailleurs référent travailleurs handicapés dans un précédent emploi, a mis en place un premier plan d’embauche de cette catégorie de salariés en 2012. Il concernait alors six personnes recrutées en CDI après contrat de professionnalisation. Le bilan de l’opération s’étant avéré positif, il engage un nouveau dispositif impliquant 10 personnes en février 2014. Celui-ci a été mené avec son partenaire habituel, Agefos PME Loire. L’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) est financeur du contrat de professionnalisation et cofinanceur de la POE (Préparation opérationnelle à l’emploi) prévue sur 4 mois, avec Pôle Emploi. B2S a également fait appel à l’organisme Hito Formation spécialisé dans les métiers de la relation clients à distance, particulièrement actif dans le champ des publics handicapés.
Cap Emploi et Pôle emploi Roanne ont pris en charge la recherche des candidats. « Le coût global de l’opération s’est monté à 180 000 €, hors implication des managers en interne pour le suivi et la montée en compétences, détaille le DRH. La société a défini les profils de postes. Au final, neuf candidats se sont engagés dans une POE individuelle en avril 2014. Après la phase de découverte de l’entreprise et de pré-qualification au métier de télé-conseiller, ils ont été embauchés en contrat de professionnalisation à compter du 7 juillet pour une période d’un an en alternance (50 % en entreprise et 50 % en formation). A partir de cette date, un CDI pourra être envisagé.
« Ce cursus mène à un diplôme de conseiller en relations client à distance, de niveau baccalauréat. Il permet de réinsérer des personnes éloignées de l’emploi, de leur redonner confiance et ainsi de promouvoir l’égalité des chances. Tout le monde est gagnant, souligne Ludovic Sauvanet. L’objectif est de poursuivre dans ce sens. Nous avons parallèlement besoin de mieux faire connaitre nos métiers qui souffrent d’un déficit d’image récurrent en termes de rythmes de travail, de salaires, d’ambiance… Cela a parfois été vrai par le passé. B2S travaille à faciliter la vie de ses salariés. On compte chez nous un encadrant pour 10 opérateurs. Nous investissons dans l’ergonomie des postes dans un environnement climatisé. Sachant que les femmes représentent 80 %, de nos effectifs et que les appels se concentrent tôt le matin et tard le soir dans une amplitude de 7 h à 23 h, nous mettons en place une organisation des temps de travail visant à préserver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Des aménagements temporaires sur demandes sont notamment possibles. »
La capacité maximum du site est limitée à 560 positions « pour gérer l’organisation de l’activité dans de bonnes conditions ». B2S a, du reste, des postes à pouvoir actuellement…

Aline Vincent


B2S compte 423 salariés

La moyenne des effectifs tourne autour des 440 personnes, compte tenu de la saisonnalité de l’activité (effectif total du groupe 4 000 collaborateurs). Le chiffre d’affaires est passé de 6 M€ au moment du rachat de Transcom en 2011 (avec des pertes) à 14 M€ à l’issue de l’exercice 2013 avec un bénéfice d’1,4 M€. Une prime a été versée aux salariés en CDI (une trentaine de contrats supplémentaires signés durant l’année). Les perspectives pour 2014 se basent sur la stabilité des résultats. Les clients de B2S Roanne sont, pour le plus important, SFR (activité mobile et distribution), suivi de Domeo (entreprise basée à Lyon proposant de l’assistance multirisques habitation) et Nespresso (particulier et B-to-B).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide