Fermer la publicité

Habitat et Humanisme mise sur l'accompagnement

Loire le 17 mai 2015 - Emilie MASSARD - Société - article lu 322 fois

Habitat et Humanisme mise sur l'accompagnement
DR - Jean-Luc Gambiez souhaite lancer une nouvelle campagne de recrutement de bénévoles

Habitat et Humanisme vient en aide aux personnes en difficulté en leur permettant de retrouver un logement, mais aussi en leur proposant un accompagnement adapté. C'est sur cet aspect que l'antenne ligérienne de l'association souhaite travailler dans les mois à venir.

« Trouver un logement à des personnes en déshérence, c’est un début, mais ça ne fait pas tout », estime Jean-Luc Gambiez, président de l’antenne ligérienne d’Habitat et Humanisme. C’est pourquoi, à l’occasion de l’assemblée générale de l’association, il a détaillé le cap qui allait désormais être le sien.

« Marc Bonneville, mon prédécesseur, a amorcé une mutation de l’association en passant de logements dans le diffus à du collectif sous forme de pensions de famille. Nous avons deux pensions de 25 logements à Saint-Etienne et à Saint-Chamond. Aujourd’hui on voit que ça fonctionne bien, l’accompagnement est satisfaisant dans ces pensions. Mais nous avons encore des logements individuels dans lesquels seuls 5 % des ménages sont accompagnés. C’est un échec pour nous, un axe sur lequel il faut travailler. » L’association a donc recruté de nouveaux bénévoles accompagnants, mais aussi récupéré la gestion des aspects sociaux qu’elle confiait jusqu’alors à l’association Service Logement, avec l’embauche d’une assistante sociale.

« Nous allons travailler sur plusieurs volets : reprendre le contact avec les locataires qui avaient perdu l’habitude de nous ouvrir leur porte, profiter de chaque occasion pour essayer de renouer le dialogue ; maîtriser la commission d’attribution, instaurer un accompagnement dès le premier contact par les bénévoles, etc. », détaille Jean-Luc Gambiez. Pour cela, l’association va mener une nouvelle campagne de recrutement de bénévoles d’accompagnement, pour constituer des tandems avec les travailleurs sociaux lors des visites aux locataires. L’association est également en train de définir son prochain projet collectif qui prendra peut-être la forme d’une maison intergénérationnelle, à Saint-Etienne ou dans la plaine du Forez.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide