Fermer la publicité

Habitat - Après l’éco quartier, l’éco hameau

Loire le 03 avril 2014 - Xavier Alix - Forez - article lu 967 fois

Habitat - Après l’éco quartier, l’éco hameau
Le projet de Cottance mené par la communauté de communes avec Aptitudes aménagement, PMM ingénieurs conseil, Joël Roux (D.R.)

Tout le contraire de froids lotissements étendus dans l’anonymat.

La notion d’éco hameau ne répond pas à un cahier des charges fixé par l’Etat, contrairement au label éco quartier. Les mairies lancées dans ces projets les baptisent en raison de principes de lien social, de verdure omniprésente et de développement durable. Comme les éco quartiers. Si ce n’est qu’il s’agit que de pavillons.
A Cottance, au nord est de Feurs, la démographie se porte plutôt bien comme dans l’ensemble du centre du département. La demande est là. Il faut aménager sans  hypothéquer l’avenir. Ici, l’idée d’éco hameau remonte à 2008. « Je connaissais le concept pour avoir travaillé dans un cabinet de géomètre, explique le maire Jacques De Lemps, il y avait au nord du bourg une grande parcelle divisée en deux cumulant 3 ha. Mais nous ne voulions pas d’un lotissement lambda. » Finalement, faute de financement municipal, la communauté de communes de Montagnes du matin, séduite par le projet, achète le terrain et prend la maîtrise d’ouvrage.
Le bureau roannais Aptitudes aménagement est engagé suite à l’appel d’offres ; PMM pour la maîtrise d’œuvre. Le début des constructions est prévue pour 2015 : 25 lots environ et deux types de pavillons, tous aux normes BHT, certains traditionnels, d’autres en bois au toit végétalisé, 170 000 € clé en main, terrain clôturé compris. Pas de goudron et « surtout pas des murs de béton, avertit J. De Lemps, l’éclairage sera aux leds, il y aura une alimentation au gaz, une placette centrale, avec des jeux, du vert, un point d’eau. Les gens doivent y échanger, communiquer. » Un état d’esprit « comme un petit village relié à notre bourg par un chemin piéton ».
Une autre commune ligérienne travaille sur un éco-hameau : Burdignes dans le sud Pilat, en collaboration avec le parc naturel sur un site naturel à 1 km de son centre bourg. A terme, une vingtaine d’habitations. Les premières devraient sortir de terre fin 2014. D’autres projets seraient dans les cartons, dans le Roannais notamment.

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide