Fermer la publicité

Guillaume Pivot, du rêve à la réalité

Loire le 02 octobre 2015 - Aline Vincent - article lu 448 fois

Guillaume Pivot, du rêve à la réalité
Pivot - Guillaume Pivot connait tous les stades européens

La passion pour le sport de haut niveau et son élite sont à l'origine de la vocation de journaliste du jeune roannais Guillaume Pivot. Objectif atteint depuis maintenant 11 ans sur Canal +, et pas que...

En un peu plus de 10 ans au service des Sports de Canal +, le jeune trentenaire Guillaume Pivot a parcouru la planète, de Jeux olympiques en Coupes du monde, de grands chelems de tennis en championnats internationaux (foot, ski nordique...)... « Ce que j'ai fait pendant ces années, je ne l'aurais même pas rêvé », conclue-t-il aujourd'hui. Mais ce très joli début de carrière n'est pas le fruit du hasard. C'est même le contraire.

La recette : du travail, de l'opiniâtreté et même une dose de culot pour saisir les occasions sans rien lâcher. Faire en sorte d'être à la bonne place au bon moment. Guillaume Pivot est très tôt bien décidé à se donner les moyens de vivre de sa passion, le sport de haut niveau et ses grands champions. A la fois bon élève et sportif, il réfléchit dès l'adolescence au moyen d'y parvenir. Natif de Neaux, il suit sa scolarité jusqu'au bac au lycée Jules-Ferry de Roanne, avant d'intégrer Science Po Lyon puis le CFJ (1) de Paris.

Son tout premier contact avec le métier, il le fait dès la 3e au Pays roannais. Il passera ensuite une partie de ses étés au Réveil du Vivarais en Ardèche, puis au Progrès de Roanne. Il a déjà de la suite dans les idées ! C'est en 2000, à l'occasion d'un match de foot organisé à Saint-Galmier entre anciens « Verts » et journalistes de Canal + qu'il saura saisir sa chance. Il demande si la chaîne cryptée prend des stagiaires. « Comme je n'avais pas de réponse, je les ai appelés sans arrêt. On a fini par me passer le bon service ». Il reste un poste à pourvoir. Trois jours plus tard, il s'envole pour les JO de Sydney. Le rêve commence !

Entre-ttemps, il est aussi passé par Pathé Sport, la chaîne privée de groupe éponyme. Son diplôme du CFJ en poche en 2004, il débute par un stage au sein de TF1 comme reporter d'images (cameraman et rédacteur) pour un parcours généraliste, puis saisit l'opportunité de rejoindre la même année le service des sports de Canal + à l'occasion des JO d'Athènes. Le journaliste Hervé Mathoux lui servira de mentor. Durant ses années de formation, il a travaillé tous les week-ends à Canal +. Bénévolement. Puis, de CDD en CDD, un CDI finira par arriver en 2007.

Mécènes, fédérations sportives, Comité olympique...

Il enchaîne les JO. Ceux d'été : Athènes, Pékin, Londres. « Je me place aujourd'hui pour ceux de Rio... », mais aussi d'hiver comme à Sotchi l'année dernière. Guillaume Pivot suit également le ski nordique, et notamment depuis longtemps les frères Simon et Martin Fourcade, avec qui il a noué des liens. Il apporte sa contribution à l'émission « Intérieur Sport » et ses histoires humaines.

En 2011, après son mariage et la naissance de ses deux premières filles, ils décident avec son épouse de renoncer à la vie parisienne pour les voir grandir près de leurs racines, dans la campagne roannaise. Le jeune reporter commence aussi à souffrir des lourdeurs administratives et hiérarchiques. Il propose à la chaîne d'ouvrir une antenne Canal + en province. Refusé. Mais, comme il y a de la demande, Guillaume Pivot crée « Plein Axe », sa propre société de production audiovisuelle.

Il s'installe au Numériparc, « au milieu des geeks ! », notamment pour ses outils de communication performants. Le fonctionnement du lieu favorisant les échanges, il se rapproche en 2014 de jeunes entrepreneurs indépendants pour créer en parallèle la structure Altus Focus. Elle est spécialisée dans les drones à usage essentiellement professionnel (photographies et films aériens). Il développe également des relations avec l'ensemble des partenaires gravitant autour du sport, mécènes, fédérations sportives, Comité olympique... pour une activité plus corporate. Il apporte son savoir-faire du grand reportage. Le bouche à oreille et le réseautage fonctionnent. Il suit par exemple les athlètes du Team de ski nordique sponsorisé par la Caisse d'Epargne. Il rentre tout juste du Cercle des nageurs de Marseille avec ses grands champions, les Florent Manaudou, Camille Lacourt... pour une série sur le coaching et les techniques de management (nutrition, mental, physique...) avec la BPCE. (A découvrir sur www.votrecoach.fr "Suivez le coach jusqu'à Rio"). Enfin, il poursuit sa collaboration avec Canal +, alternant les périodes roannaises avec les reportages en France et à l'étranger. En septembre et ce début du mois d'octobre, il a réalisé plusieurs missions en Afrique pour Canal+ Afrique,

Aline Vincent

(1) Centre de formation des journalistes

Lieu : chez moi, mes racines

Date : mon mariage en 2005. Ma femme joue aussi un rôle important dans ma carrière...

Personnage : Hervé Mathoux, journaliste, et Vincent Alix, patron des reportages, qui m'ont fait confiance

Ambition : continuer à m'épanouir en trouvant l'équilibre entre vie de famille et ma soif de découvertes

Phrase : il n'y a pas de problème. Il n'y a que des solutions !



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide