Fermer la publicité

Groupe Meilland : au nom de la rose

Isère le 27 mai 2015 - Laurent Marchandiau - Sciences, Santé, Environnement - article lu 749 fois

Groupe Meilland : au nom de la rose
Meilland - Sur les 100 000 à 200 000 variétés de roses élaborées tous les ans par le groupe Meilland, seule un

Connue et reconnue sur le marché de l'horticulture, le groupe Meilland, PME familiale, élabore depuis six générations des variétés de roses, mais également des fleurs coupées. Implantée dans le Var, au Cannet-des-Maures, l'entreprise commercialise ses variétés dans plus de 60 pays, et plus particulièrement en France à travers sa filiale iséroise, Meilland-Richardier.

Avec 100 000 à 200 000 nouvelles variétés de roses qui sortent chaque année de ses serres, le groupe Meilland représente à lui seul la rose en France comme à l’international. Premier créateur et producteur français de roses, l’entreprise fondée en 1850 compte deux secteurs d’activités : d’un côté, la création de nouvelles variétés de roses et de fleurs coupées à travers sa filiale Meilland International ; de l’autre la production de rosiers Meilland et leur commercialisation par le biais de Meilland-Richardier, une société disposant de deux sites, l’un à Diemoz (Isère) l’autre dans le Gard.

« Contrairement à ce qui a été écrit dans Les Échos, nous conservons ces deux sites du fait de leur complémentarité. Le site du Gard produit des rosiers en un an, contre deux ans sur notre site isérois où ils sont plus gros et plus robustes. Cela nous permet d’aller plus vite et de répondre à des besoins différents », confie Mathias Meilland, représentant la 6e génération du groupe Meilland.
La PME élabore de nouvelles variétés de roses en croisant des variétés mâles et femelles afin d’obtenir un fruit qui contiendra entre 0 et 9 graines. « Nous les testons dans plusieurs champs autour de la planète afin de voir si elles perdurent. Sur les 100 000 à 200 000 nouvelles variétés, une dizaine sera retenue au bout de dix ans, qui sera ensuite commercialisée sous licence auprès des horticulteurs et pépiniéristes », indique Mathias Meilland.
La France représente le premier marché pour le groupe Meilland, devant les États-Unis et l’Allemagne. En tout, le groupe a enregistré en 2014 un chiffre d’affaires de 20 M€ dont 4 M€ avec la vente de licences (soit deux tiers de rosiers de jardin et un tiers de licences de fleurs coupées). « Nous sommes sur le long terme. La R&D représente un investissement annuel de 1 M€ auquel s’ajoute 1 M€ par an dans les dépôts de marques et leur protection (certificat d’obtention végétale.) Les horticulteurs disposant d’une licence Meilland nous versent environ 1 € par plante produite », précise Mathias Meilland.
Comptant 200 personnes en Europe, dont 150 à 160 salariés dans l’Hexagone, le groupe Meilland est présent dans plus de 60 pays à travers un réseau d’agents et de partenaires. Au total, huit millions de rosiers sont produits annuellement par l’entreprise.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide