Fermer la publicité

Grenoble - Les 4 jours de la Fabrique Opéra au Summum

Isère le 01 avril 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Actualités - article lu 364 fois

Grenoble - Les 4 jours de la Fabrique Opéra au Summum
Répétitions, quelques jours avant la première représentation publique (D.R.)

Ce sera déjà le huitième spectacle présenté par la fabrique Opéra de Grenoble.

Après « Carmen », « Nabucco », ou « Aïda », c’est cette fois sur une partition d’Offenbach, « les contes d’Hoffmann », qu’a travaillé l’équipe de la Fabrique. Côté scénario, trois histoires, retraçant les grandes histoires d’amour tragiques d’un héros tantôt épris d’une poupée, puis d’une chanteuse, puis d’une courtisane. L’intrigue se déroule en 5 actes. Hoffmann passe une soirée dans la Taverne de Luther et raconte à ses compagnons trois de ses aventures amoureuses : avec Olympia, Antonia et Giulietta. Dans chacune des histoires apparaît le même trio : Hoffmann, la Bien-aimée et le Diable. Un personnage allégorique, la Muse de la Poésie, déguisée, accompagne Hoffmann tel un ange gardien. Pour assurer le rôle des femmes amoureuses, une seule chanteuse, la soprano professionnelle Leïla Benhamza, qui donnera la réplique au ténor Sébastien Obrecht, qui tiendra le rôle-titre, (un des plus longs et des plus épuisants du répertoire français). Pour diriger cette troupe qui compte aussi 6 autres chanteurs professionnels et un chœur semi-professionnel, Patrick Souillot, directeur artistique et chef de l’orchestre symphonique de l’université de Grenoble, entouré d’un metteur en scène (Jean-Jacques Durand), d’une scénographe, d’une chef de chœur (Myriam Finault) et d’un chef de chant (Fréderic Rouillon). Toujours dans l’esprit de rendre accessible l’opéra et le chant lyrique au plus grand nombre, et afin de faire partager cette musique avec un public qui est en souvent éloigné, l’équipe de la Fabrique a une nouvelle fois puisé dans les ressources locales, en confiant la réalisation des costumes, décors, maquillages et coiffures, aux élèves de la région. Ainsi, ont été sollicités l’institut des métiers techniques, les lycées, André Argouges, Jacques Prévert ou encore Louise Michel, et l’école de coiffure et d’esthétique de Grenoble. La répétition générale a quant à elle été ouverte gratuitement aux scolaires et aux personnes les plus démunies.


Caroline Thermoz-Liaudy


Les contes d’Hoffmann - Opéra d’Offenbach par la Fabrique Opéra Grenoble. Summum de Grenoble. Vendredi 28 mars, mardi 1er avril à 20h30. Samedi 29 et dimanche 30 mars à 17h30.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide