Fermer la publicité

Grenoble - Eco-quartier mixte idéalement située cherche occupants

Isère le 17 octobre 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Région grenobloise - article lu 1204 fois

Grenoble - Eco-quartier mixte idéalement située cherche occupants
Eric Piolle, maire de Grenoble avait invité 70 chefs d'entreprises à Bouchayer-Viallet (D.R.)

Persuader les acteurs économiques de s’installer dans un quartier historique rénové et à fort potentiel.

Tel était l’objectif de cette rencontre, car outre les logements, les équipements sportifs, et culturels, le quartier Bouchayer-Viallet accueille aussi bon nombre d’entreprises, parmi lesquelles la chambre des métiers et de l’artisanat, Atos, Delta Drone ou Bonitasoft. Au total 150 entreprises et pas moins de 2000 emplois. Un bon bilan pour cette ancienne friche industrielle, pourtant ce chiffre peut être multiplié par 2. Certains locaux sont encore vacants, et d’autres bâtiments doivent encore être construits (20 000m² restent à bâtir, dont un espace de coworking) avant que le quartier ne soit complétement achevé. Alors les 4000 emplois, c’est pour quand ? « Je ne pense pas qu’il faut raisonner en terme de calendrier. Depuis 3 ans on voit que le ralentissement post-crise a un impact sur l’immobilier d’entreprise. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a à la fois des opportunités et des entreprises qui cherchent à s’implanter » explique le maire de Grenoble Eric Piolle. Petites entreprises et structures importantes seraient donc sur les rangs pour s’installer prochainement sur ce site qui se veut un autre cœur de ville.
Parmi les bâtiments restant à construire, certains sont déjà lancés, d’autres devront attendre d’atteindre un taux de commercialisation suffisamment important pour que le projet se développe. D’où notre crainte : risque-t-on une friche dans la friche ? « Aujourd’hui la ville porte un certain nombre de projets d’aménagement et l’objectif est de clôturer un certain nombre de ZAC (zones d’activités concertées). Mais sur des projets comme celui-ci ça prend toujours du temps. Le contexte économique fait aussi que les entreprises et les investisseurs sont assez frileux. On essaie d’apporter toute la dynamique possible. Quand on est sur de la réhabilitation de friche, on sait que ça prend du temps » rassure Maud Tavel.
Outre l’aspect économique, une vie nocturne et post-professionnelle a été pensée. Le quartier accueille donc le CNAC (centre national d’art contemporain) et la salle de concert La belle Electrique (inaugurées le 10 janvier prochain). Pour les pauses méridiennes et les « after-work », un restaurant inter-entreprises et des lieux d’activités comme une salle d’escalade.

Caroline Thermoz-Liaudy


Les Atouts de Bouchayer-Viallet

Les transports : 2 lignes de tramway, 1 ligne de bus, 2 entrées d’autoroute, proximité gare, proximité parking Catane, plan de déplacements inter entreprises.
La mixité : 72000m² de tertiaire, 3300m² de commerces, 480 logements (dont 37% de sociaux), 97 logements étudiants, des espaces sportifs, des espaces culturels.
L’immobilier d’entreprises existant : 32000m² de bureaux BBC neufs livrés, 20000m² de bureaux dans les locaux industriels rénovés.
L’immobilier d’entreprises à venir : 20000m² de bureaux à construire.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide