Fermer la publicité

Grenoble/Avocats kurdes : la libération

Isère le 31 mars 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 382 fois

Grenoble/Avocats kurdes : la libération
Une partie des avocats libérés (D.R.)

L’Institut des droits de l’homme du barreau de Grenoble avait réuni une partie de la presse la semaine dernière pour annoncer enfin une bonne nouvelle : Le 17 mars dernier leurs confrères turcs emprisonnés depuis 2011 pour avoir défendu des militants investis dans la cause kurde ont appris leur libération.

Libération qui a été effective dès le lendemain, à la suite d’un renvoi sine die de l’affaire, au plus grand bonheur du barreau de Grenoble, qui s’est investi de longue date, avec Me Clémentine Frances. Les Grenoblois ont effectué pas moins de 7 voyages en Turquie pour dénoncer la situation des 47 avocats interpellés et écroués. Alors que des militants de la cause kurde ont été arrêté en Turquie, leurs avocats ont eux aussi été arrêté à Istanbul. Pire, les avocats des avocats ont subi le même sort. Les Grenoblois n’étaient pas les seuls mobilisés. D’autres barreaux français : Rennes, Paris, Rouen, ou encore Montpellier, ainsi que des avocats suisses, suédois, britanniques, belges ou néerlandais étaient impliqués dans ce combat. « Des promesses avaient été faites parmi lesquelles celle de modifier la qualification pénale de terrorisme qui permettait de qualifier tout le monde de terroriste »,  explique Me Frances.

C.T.-L.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide