Fermer la publicité

Grenoble : Actis inaugure 21 nouveaux logements sociaux

Isère le 05 janvier 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Région grenobloise - article lu 2004 fois

Grenoble : Actis inaugure 21 nouveaux logements sociaux
Jean-Philippe Motte, vice-président de la Métro délégué à l'habitat, Florence Hanff administratrice Actis, Michel Destot maire de Grenoble, Christine Royer architecte et Marie-Odile Novelli, vice-présidente de la région en charge du logement, lors de l'inauguration (© DR)

Inaugurée le 16 décembre dernier, la résidence « Le Javotte » est une résidence de 23 logements locatifs sociaux situés dans le quartier Vigny-Musset, et dont les locataires ont pris possession depuis le 15 septembre.

Le bâtiment construit et géré par le bailleur social Actis, dispose de 9 T2, 4 T3, 8 T4, et 2 T5. Ces 2 derniers logements sont aménagés en petites maison enroulées autour d’un patio privatif, et en duplex. Les T3, ont été aménagés de manière à disposer d’une mezzanine, ce qui permet au coin salon d’avoir une plus grande hauteur sous plafond (3m20) et de donner sur une baie vitrée. Pour Christine Royer, l’architecte de ce projet (du cabinet Chapuis Royer), cela représente un autre avantage : « Cela permet d’augmenter l’espace de vie, sans augmenter le loyer puisque la mezzanine étant plus basse de plafond, elle ne peut pas être comptabilisée dans l’espace habitable. » L’ensemble du bâtiment respecte les normes BBC et RT 2005, il est isolé thermiquement par l’extérieur. Tous les logements bénéficient d’une double orientation. De plus une place importante a été donnée aux modes de déplacements doux : en plus de la proximité du tram A, 26 places pour les vélos ont été réalisées. Enfin, l’immeuble dispose d’un jardin collectif, avec bassin de rétention d’eau. Les toitures végétalisées et des plantes grimpantes sont installées dans les terrasses du niveau 5 pour former une façade végétale. La réalisation aura coûté 3,6 M€, dont 10% ont été apportés par les fonds propres d’Actis, soit 360 000€. Le bailleur social a réunis 30% du coût, soit 1,1 M€, grâce à des subventions de l’ANRU (471 000 €), du conseil régional (215 000€), du conseil général (82 000 €), de la métro (205 000 €), et de la ville de Grenoble (138 000 €). Les 2,2 M€ restants ont été réunis grâce à des prêts de la caisse des dépôts et d’Alliance.


Caroline Thermoz-Liaudy



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide