Fermer la publicité

Grenoble accueillera des réfugiés…

Isère le 10 septembre 2015 - La Rédaction - Société - article lu 799 fois

Grenoble est inscrite dans le réseau des villes solidaires et participera à la réunion à Paris samedi.

L’opposition socialiste de la Ville de Grenoble s’étonnait du silence d’Eric Piolle concernant l’accueil de réfugiés. Son souhait de voir Grenoble inscrite dans le réseau des villes solidaires était exaucé une heure plus tard, puisque la majorité annonçait officiellement son adhésion au réseau, par voie de communiqué. « Qu’il s’agisse des migrations italiennes et grecques du début du XXe siècle, des Arméniens, des républicains Espagnols, des Français rapatriés d’Afrique du nord, des chiliens ou, plus récemment, début 2015, par la signature de l’appel des universitaires pour les étudiants syriens, Grenoble a toujours été aux côtés de celles et ceux qui fuient la répression et les violences politiques », déclare Eric Piolle. Grenoble participera donc le 12 septembre, à la réunion de travail organisée par Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur. Elle doit aussi ouvrir une plateforme de coordination à destination des habitants volontaires, du monde associatif et de mouvements caritatifs. « Afin de continuer à défendre les droits des personnes qui ont tout quitté pour vivre dans la paix, en septembre 2014 Grenoble a été élue à la présidence du Conseil français de la citoyenneté de résidence. Forte de cette tradition d’accueil exemplaire, la Ville de Grenoble décide aujourd’hui de participer au réseau des villes solidaires […] afin de recenser toutes les offres d’aides, pouvant aller jusqu’à l’hébergement » déclare encore le maire.

Pour contacter la future plateforme de coordination de la Ville de Grenoble : mi@grenoble.fr .

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide