Fermer la publicité

Gilles Buffet président des jeunes dirigeants

Loire le 17 septembre 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 588 fois

Gilles Buffet président des jeunes dirigeants
©Denis Meynard - Le prochain congrès national du CJD aura lieu à Annecy, en juillet 2016, dix ans après celui organisé à Saint-Etienne.

Gilles Buffet, patron d'une TPE de chaudronnerie, a succédé à l'avocat en droit social Pierre Robillard à la tête de l'association stéphanoise du CJD.

Gilles Buffet a rejoint le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise trois ans après l’organisation à Saint-Etienne, en 2006, du 31e congrès annuel du mouvement qu’il préside depuis septembre dernier sur Loire Sud et Loire Centre. Originaire de Bourgogne, cet ingénieur de 39 ans, formé à l’université technologique de Belfort Montbéliard, a travaillé en Normandie puis en région parisienne, chez des équipementiers automobile. Avant de poursuivre à Roche-la-Molière comme directeur d’un atelier de chaudronnerie pour les prototypes de sièges du groupe espagnol Antolin. A la suite d’une expérience commerciale chez l’américain Modern Engineering (racheté par l’indien Geometric), Gilles Buffet a pu assouvir, fin 2009, son désir de reprise d’entreprise grâce à un apport en « love money » : il s’est retrouvé aux commandes de la Chaudronnerie Cheytion, de Saint-Chamond.

Après un passage de quelques années par Lorette, cette dernière vient de redéménager dans la principale ville du Gier. Avec un format de six salariés, revu à la baisse par rapport aux 23 de deux années auparavant. Une réduction imposée par l’arrêt de deux activités : le travail de tôles de très fortes épaisseurs (après la crise traversée par le secteur du nucléaire, puis par celui du gaz) et la fabrication de portails. Le chef d’entreprise s’interroge sur « le type de chaudronnerie que saura conserver la France avec la nouvelle révolution en marche : le développement de l’impression en 3D ».

Au sein du CJD qu’il préside pour deux années non-renouvelables, composé d’une quarantaine de membres, Gilles Buffet perpétuera la pratique consistant à « se retrouver entre chefs d’entreprises de différents secteurs pour discuter d’autres choses que de nos métiers respectifs. Le but est plutôt de se former et de réfléchir ensemble pour que chacun puisse élaborer sa stratégie d’entreprise ». Le programme comprend des réunions plénières mensuelles avec des intervenants spécialisés ou des témoignages tels que ceux de Régis Marcon, Pierre Souvignet ou Roland Doitrand. Outre des travaux en commissions de cinq à six membres, ces derniers sont invités à participer à des sessions de formation organisées trois fois par an à Lyon, au siège du CJD Rhône-Alpes.

L’objectif recherché par ces chefs d’entreprises et cadres dirigeants de moins de 45 ans est « l’amélioration de la performance globale de l’entreprise ». En travaillant sur l’interne et sur l’environnement extérieur (banques, centres de formation et de recherche, collectivités… etc). Leur association indépendante veut aussi être une force de proposition au niveau national, sur des sujets tels que la simplification du Code du travail. Le projet de mandat de Gilles Buffet comprend l’élaboration dans les prochains mois d’une lettre ouverte d’une dizaine de propositions qui sera adressée aux élus au printemps 2016. Dont l’objectif est « pouvoir mieux entreprendre dans la Loire au cours des prochaines années ».

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide