Fermer la publicité

Geoffroy-Guichard : à quand un angle nord-est rempli ?

Loire le 10 juin 2015 - Xavier Alix - Sports - article lu 1686 fois

Geoffroy-Guichard : à quand un angle nord-est rempli ?
Georges Rivoire - Un angle souvent vide malgré son coût et le manque à gagner pour l'ASSE (ici contre Nice le 10 mai)

Saint-Etienne Métropole projette des aménagements afin de faire coexister supporters adverses et locaux dans l'angle nord est du stade.

La préfecture acceptera-t-elle ? En début de semaine nous apprenions que le propriétaire du stade, Saint-Etienne Métropole et la direction de l’ASSE avaient rendez-vous jeudi 11 juin afin de discuter d’aménagements possibles autour des accès à la tribune nord-est de G.-Guichard. Objectif : permettre à cet angle neuf de subir un peu plus fréquemment l’usure de ses sièges : 1 053 à l’étage supérieur, 1 087 en inférieur…

Opérationnel depuis l’automne 2012, l’angle a coûté plusieurs millions d’euros sur les 75 M€ environ de financement public de la rénovation. Il est réservé aux supporters visiteurs conformément à la jauge de 5 % de capacité totale (42 000) exigée par la Ligue professionnelle. Problème : ses 2 000 places sont occupées de manière rarissime, entraînant un relatif manque à gagner. Certes, tous les clubs de L1 ou européens n’ont pas le potentiel pour que 2 000 de leurs supporters se déplacent à Saint-Etienne. Sans oublier que certains jours et horaires fixés n’aident pas. Mais comment alors expliquer que le club ne puisse pas commercialiser un des deux étages quand les supporters adverses se comptent sur les doigts du pied ? 

La sécurisation des visiteurs une fois tout le monde assis ou debout n’est pas problématique même si les visiteurs seraient alors surplombés par les locaux. Art plutôt rodé nous indiquait Stéphane Teissier, directeur général des services de l’ASSE il y a 2 ans et demi. C’était d’ailleurs la configuration pour les visiteurs sur Henri-Point avant rénovation. En revanche, malgré tout le travail effectué avec les services de police et administratifs dans l’élaboration de  la rénovation, dans le cas où les places de l’étage supérieur de cet angle serait vendu aux locaux, ces derniers croiseraient actuellement les visiteurs au moment d’accéder à leur tribune. « Et comme certains supporters ne sont pas très fins…, rappelle Roland Goujon, vice-président de Saint-Etienne Métropole aux sports. L’encadrement des visiteurs exige de concentrer tous les flux sur cet angle : il y a par exemple aussi la capacité du parking spécifique. Nous travaillons à des réaménagements (il s’agit aussi de diviser l’unique bloc sanitaire, Ndlr) qui coûteraient à minima autour de 200 000 €.»

Encore faut-il, une fois les propositions élaborées que les services de l’Etat extrêmement tendus depuis plusieurs années sur tout ce qui touche aux supporters de football acceptent… Suite aux graves événements successifs provoqués par les hooligans du PSG à la fin des années 2000, les déplacements de supporters de L1 subissent sans discernement de la part des préfectures  un encadrement drastique, des limitations en nombre et de plus en plus d'interdictions. Si la perte financière n’est pas énorme pour l’ASSE (avec ou sans supporters adverses, cet angle ne peut être totalement rempli que pour un nombre de matchs réduits), dans ce contexte, le club n’est pas prêt de profiter à 100 % de la rénovation malgré un loyer récemment passé de 800 000 € à 1,5 M€. C’est le rugby (Clermont-Ferrand/Saracens le 18 avril dernier) qui détient le record d’affluence de la nouvelle configuration : 41 500 spectateurs. Celui de l'ASSE est de 39 700, contre Guingamp le 23 mai dernier. La préfecture peut-elle prendre ses décisions d’interdictions de venues de visiteurs plus tôt afin de permettre de commercialiser dans délais tenables cet angle ? Malgré nos sollicitations elle n’a pas souhaité répondre à cette question...

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide