Fermer la publicité

ADMV : générer la collaboration des robots

Isère le 15 mai 2017 - Claire THOINET - Industrie

ADMV : générer la collaboration des robots
ADMV/FlexLink - Un robot collaboratif

La société Applications dauphinoises de manipulation et vibration (ADMV), installée à Crémieu, élabore des solutions de robotique collaborative. Elle entreprend des changements pour se développer.

La société est reconnue pour ses solutions de distribution, ses machines spéciales (bols vibrants pour le vrac) et ses applications incluant des robots industriels (nécessitant d'être fermés par sécurité) et collaboratifs. Ces derniers, gérés à partir d'une tablette, assistent l'Homme dans le domaine du packaging pour dépalettiser, conditionner, mettre en palettes. Plus souples, ils améliorent l'ergonomie des postes de travail, consolident les postes par de nouvelles compétences. L'entreprise fait appel à l'Insa de Lyon et d'autres écoles pour l'ingénierie robotique et informatique.

La cellule de palettisation standardisée avec robot collaboratif est très bien accueillie par les clients internationaux. Le marché croît, de gros fabricants rachètant des start-ups. Les zones de logistique de la Plaine de l'Ain et de Saint-Quentin-Fallavier sont des marchés potentiels.

« Au cours de nos 30 ans d’existence nous avons développé en collaboration avec nos clients des solutions permettant d'accroître leur efficacité de production », explique Nicolas Mevel, directeur des opérations et responsable du site.

En 4 ans, ADMV et FlexLink, expert de dimension mondiale en automatisation d’usine, ont accru leur collaboration sur des projets et développements de produits, faisant fusionner les équipes de vente. Résultat : ADMV s'appellera prochainement FlexLink afin de bénéficier d'une exposition internationale et devenir le centre de compétence en robotique pour les filiales de l’Europe de l’ouest.

En 10 ans, ADMV a augmenté son chiffre d’affaires à l’export, en bénéficiant de la structure du groupe Coesia, qui possède FlexLink. Elle a doublé son chiffre d'affaires, passant de 7 à 14 M€ en 2 ans, mais également acquis une bonne place dans les machines robotisées en cosmétique, pénétré le segment pharmaceutique, en distribution et en robotique. Depuis 3 ans, l'entreprise innove en se positionnant sur le marché de la robotique collaborative, ayant installé plus de 100 solutions standards de palettisation collaborative dans le monde.
« Le fondement de notre entreprise repose sur nos employés, la bonne coopération avec nos clients et notre savoir-faire industriel », précise Nicolas Mevel.

Valeur humaine et culture d'entreprise sont présentées comme essentielles pour déployer ces technologies au service de l'Homme.

Claire Thoinet


Nicolas Mevel



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide