Fermer la publicité

Gélifruit, la solution pour les exploitants agricoles

Isère le 08 décembre 2015 - Gabrielle Corsat - Agroalimentaire - article lu 254 fois

Gélifruit, la solution pour les exploitants agricoles
DR - Gelifruit représente la France dans le monde

Située à Chanas, au centre d'un des plus grands bassins de production fruitière français, la société Gélifruit est spécialisée dans la réception, la surgélation, la transformation, le conditionnement de fruits, ainsi que leur stockage en froid négatif.

Depuis 2008, date de sa création, la société Gélifruit dirigé par Alexandre Sévelinge a fait du chemin. A ses débuts, la spécificité  de la société se cantonnait à la réception, la congélation et le stockage de fruits à – 25 degrés. « Au-delà de nos objectifs de départ, étant données les nombreuses entreprises agro-alimentaires installées dans la région, nous avons choisi d’élargir notre domaine d’activité à d’autres produits que les fruits, en proposant une prestation de service d’entreposage en froid négatif de tout type de denrées alimentaires. Sous forme de matières premières, de produits semi-finis ou finis, aujourd’hui, l’entreprise réalise également des prestations de première transformation et de conditionnement de fruits à destination des industries agro-alimentaires. En 2013, Gélifruit a transformé  1000 tonnes de fruits », précise Alexandre Sévelinge. Avec une capacité de stockage de 250 palettes en froid positif et 5840 palettes en froid négatif, Gélifruit se place en position de leader sur le marché.

Des produits haut de gamme distribués dans le monde entier


« Une partie du bâtiment de Gélifruit est louée par les Fruitiers Dauphinois sous forme de deux structures juridiques. Un regroupement d’une trentaine de producteurs répartis dans les départements de l’Isère, la Drôme et la Loire et une SAS », explique Alexandre Sévelinge. Quatre CDI, un contrat de professionnalisation et une dizaine de saisonniers l'été, la société a réalisé un chiffre d’affaire de 1,850 M€ en 2015 contre 1,5 M€ en 2014. « Si nous réalisons un tel chiffre, c’est grâce à l’extension du bâtiment que nous avons réalisé en 2012. Nous avons créé un atelier de transformation et de conditionnement aux normes alimentaires. Le tout pour un investissement de 2,5 M€ cofinancés par l’Europe, le département et la région », précise le directeur de Gélifruit. Un nouvel atelier qui a permis la création de matières premières à destination des entreprises utilisatrices de fruits, notamment les confituriers désireux de développer une gamme française. « Le but est de créer des débouchés nouveaux pour les exploitations. Et surtout de travailler en partenariat étroit avec CAPFRUIT notre principal client afin de répondre aux attentes d'un marché mondialisé qui est celui de la purée de fruit surgelée. Nos fruits Rhône-Alpes sont qualifiés de produits haut de gamme pour leurs qualités gustatives. Ils sont présents sur les plus grandes tables entres autres en Europe, au Japon et en Chine mais aussi aux USA ou aux Emirats », conclut  Alexandre Sévelinge.
 

Gabrielle Corsat


 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide