Fermer la publicité

Frédérique Miny prend la direction de la CPAM de la Loire

Loire le 14 octobre 2015 - Emilie Massard - Collectivités locales - article lu 2446 fois

Frédérique Miny prend la direction de la CPAM de la Loire
Emilie Massard

Depuis le mois de septembre, la caisse primaire d'assurance maladie de la Loire a une femme à sa tête. Frédérique Miny, qui a fait toute sa carrière au sein de différents organismes de la sécurité sociale, est en effet arrivée récemment pour diriger la caisse ligérienne.

Elle a pris ses fonctions début septembre, après avoir passé 7 ans comme directrice du Régime social des indépendants région Rhône, qui couvre le territoire du Rhône, de la Loire, de l’Ardèche et de l’Ain, et succède ainsi à Vincent Verlhac qui a rejoint la Carsat sud-est. Frédérique Miny connaissait donc déjà un peu le territoire ligérien. Auparavant, la jeune femme est passée par plusieurs entités de la Sécurité sociale, de l'Urssaf de l’Isère à la Caf des Yvelines après des études à l’EN3S à Saint-Etienne et Sciences Po Paris. « J’ai de l’expérience dans plusieurs branches et plusieurs régions de France, et après avoir passé 7 ans sur mon ancien poste, je souhaitais revenir au régime général pour être au coeur des évolutions de la branche maladie », explique-t-elle.

A son arrivée à la CPAM de la Loire, outre les évolutions de la réglementation qui découleront du vote de la loi Santé, elle fait face à de nombreux dossiers qui occuperont une large partie de son temps, à commencer par la dématérialisation des échanges avec les professionnels de santé, les employeurs ou les assurés. « Avec la carte vitale ça fonctionne très bien, mais il faut aller plus loin, et pour cela il faudra parfois réorienter le travail dans les caisses, souligne la nouvelle directrice. Certaines activités ont déjà été réorientées pour faire la promotion de la dématérialisation auprès des professionnels, les assister pour l’utiliser, expliquer les bonnes pratiques, en bref jouer notre rôle de conseil dans le contexte des évolutions actuelles. »

Dans le cadre du développement du volet prévention, Frédérique Miny suivra également de près le travail effectué par le centre d'accompagnement Sophia de Saint-Etienne, l’une des quatre plateformes nationales qui assure un suivi téléphonique auprès des patients diabétiques pour les accompagner dans la prise de leur traitement, les examens médicaux, etc. « L’Assurance maladie évolue de plus en plus vers une démarche de promotion de la prévention », assure Frédérique Miny. « On agit de plus en plus en amont, de manière plus active, aujourd’hui il ne s’agit plus seulement de rembourser une feuille de soin. » La plateforme stéphanoise, ouverte depuis deux ans, fonctionne grâce à une cinquantaine d’infirmiers. D’autres plateformes nationales expérimentent également depuis un an le même type d’accompagnement pour les patients asthmatiques.

Autre gros chantier qui va préoccuper la nouvelle directrice, c’est le déménagement prévu des services stéphanois de la CPAM. Aujourd’hui éparpillés dans le bâtiment de l’avenue Emile-Loubet, qui cherche un nouvel acquéreur, et dans d’autres locaux de la ville, les services de l’assurance maladie doivent déménager dans des nouveaux locaux d’ici début 2018, locaux qui seront construits sur l’îlot Poste/Weiss, face à la gare de Chateaucreux. Ce déménagement concernera près de 500 salariés qui seront regroupés sur le site. « Cette future implantation nous permettra d’avoir une meilleure cohérence dans notre organisation, de fluidifier les échanges entre les services, mais aussi de proposer à nos assurés de meilleures conditions d’accueil, avec des locaux configurés notamment pour l'accueil sur rendez-vous », ajoute Frédérique Miny.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide