Fermer la publicité

Formation - Les métiers ont leur campus dans le Roannais

Loire le 06 novembre 2014 - Louis Pralus - Actualités - article lu 497 fois

Formation  - Les métiers ont leur campus dans le Roannais
Inauguration officielle du CFAI Loire en présence d'élus (D.R.)

Le projet a été initié en 2009 par l'union des industries et métiers de la métallurgie et l'association roannaise  d'apprentissage.

La coopération entre les deux CFA se traduit par le partage des salles de cours, d'ateliers, de laboratoires et espaces de vie. Le nouveau bâtiment  CFAI Loire est de 2 763 m2 sur deux niveaux et comprend un atelier de chaudronnerie (le plus important), d'électronique, de soudure, d'automobile.
Les effectifs sont en hausse constante. La hausse la plus spectaculaire a été de 60 % à la rentrée 2011 puis de 10 % en 2012,  15 % en 2013 et 5 % en 2014 ; ce qui donne aujourd'hui un effectif de 82 élèves et un effectif prévisionnel de 100 élèves en 2015. Cela est dû à l'élargissement de l'offre de formation de niveau bac depuis 2011, notamment dans les filières productique et métiers de l'électricité. De plus, dès leur entrée en bac pro 60 % des élèves ont le projet de poursuivre vers un cycle de niveau III. Le CFAI de Roanne propose une filière complète en chaudronnerie après l'ouverture d'un BTS conception et réalisation chaudronnerie industrielle en 2013 et le redéploiement du CAP chaudronnerie industrielle en 2014.
Coût de ce CFA des métiers de l'industrie : 2,2 M€ HT avec 60 % de financements publics et 40 % de financements privés. La caisse des dépôts pour  le compte de l'Etat a apporté 35,1% du coût total, la Région Rhône-Alpes 20,2 %,  le conseil général de la Loire 4 %, les entreprises et branches  professionnelles 912 000 €.

600 postes non pourvus en Rhône-Alpes

Le CFAI Loire de Roanne est spécialisé dans  la chaudronnerie. Cela tombe bien car ce secteur embauche. Le président du CFAI Loire, Alain Sowa, a confié que 90 % de ses jeunes diplômés étaient embauchés à leur sortie. Il y a 4 600 jeunes apprentis en Rhône-Alpes et 1 200 en Roannais et 600 postes dans les métiers de l'industrie non pourvus cette année. Devant ces perspectives largement ouvertes aux jeunes Georges Ziegler, vice président au conseil général de la Loire, lançait : « On va arrêter de dire que tout va mal ! » et le sous-préfet, Jérôme Descours, invita l'UIMM à sa réunion mensuelle sur l'emploi pour connaître les offres non pourvues. Il prévoit aussi une augmentation de 14 % des formations par alternance en Roannais.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide