Fermer la publicité

Formation - Le lycée de Ressins s'agrandit encore

Loire le 19 juin 2014 - Louis Pralus - Actualités - article lu 559 fois

Formation - Le lycée de Ressins s'agrandit encore
Inauguration du bâtiment pédagogique (D.R.)

François Paliard, président du conseil d'administration ; le père Federspiel, provincial des salésiens pour la France ; Franck Roussier, directeur de la communauté éducative et le père Christophe, supérieur de la communauté salésienne ont accueilli le 12 juin le député Y.

Nicolin, Mme Riamon, MM. Chartier et Lapallus et de nombreux maires.
Tous là pour l'inauguration d'une nouvelle porcherie d'un coût de 172 137 € afin d’élever 240 porcs par an. La ferme de Ressins produit 550 porcs par an selon trois systèmes d'élevage. Ils naissent sur place, y sont engraissés, sont abattus à Charlieu et reviennent pour être transformés en charcuterie et viande. Les demandes explosent : clients du magasin, collèges et écoles. Une demande est venue du sous-préfet lui-même pour une entreprise voulant faire du jambon haut de gamme : 10 porcs ont été livrés mais assurer une livraison de 50 porcs par semaine est impossible. La qualité label rouge a conquis le public. La boutique s'adapte à la demande et aux charcuteries ajoute viandes et fromages les légumes et le miel. On ne peut pas faire circuit plus court.
On soigne aussi la qualité de l'hébergement et de l'enseignement des 460 élèves dont 360 internes, venus de 15 départements et comprenant un tiers de filles. C'est ainsi qu'est sorti de terre dans un cadre de verdure un nouveau bâtiment pédagogique fait de béton et de bois pour un coût de 1 480 000 € sans compter le mobilier. Une subvention de 932 000 € est venue de la Région et une de 122 000 € du conseil général, 50 % restant à la charge de Ressins. Ici vont pendre place les laboratoires (qui dataient de 50 ans), les salles de classe des terminale et des  chambres à 2 ou 3 lits avec bureau. Mobilier en bois régional, fabriqué par un artisan de Montbrison.
Les travaux continuent. L'ancien bâtiment des laboratoires va se transformer en secrétariat, accueil et bureau de la direction, bien visibles à l'entrée dans la cour. Ils quitteront le château trop incommode.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide