Fermer la publicité

Football - Le Chaudron se met au bleu

Loire le 03 juillet 2014 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 708 fois

Football - Le Chaudron se met au bleu
Samedi, certains ont attendu 1 heure 30 pour repartir avec un carré vert (© Denis Meynard)

Samedi dernier, plusieurs milliers de fétichistes sont repartis avec des carrés de pelouse de Geoffroy-Guichard, avant le prochain remplacement du tapis végétal.

« J’ai voulu profiter de cette occasion, qui m’a rappelé les bons souvenirs que j’avais vécus lors des précédents changements de pelouse, en 1996 et 2007, pour faire partager ce moment exceptionnel aux Stéphanois », a expliqué Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, propriétaire du « Chaudron ».
Coté club, c’est Georges Bereta, l’ancien milieu offensif des années 60 et 70, qui représentait le président de l’ASSE, Roland Romeyer, immobilisé à la suite d’une chute de vélo, une semaine auparavant, durant l’épreuve cycliste L’Ardèchoise. Dans l’enceinte du Chaudron, un autre événement est quant à lui visible jusqu’au 10 octobre : une exposition temporaire de plusieurs centaines de pièces commémoratives de la Coupe du monde de football de 1998, remporté par l’équipe de France, qui avait alors pour sélectionneur un certain Aimé Jacquet, originaire de Sail-sous-Couzan. Bon nombre des objets présentés proviennent d’une « collection constituée par Philippe Tournon, le chef de presse de l’Equipe de France », explique Philippe Gastal, le conservateur du musée stéphanois.
On y retrouve le célèbre carnet noir d’Aimé Jacquet, les manches coupées des maillots de Fabien Barthez, une réplique de la Coupe du monde, ou bien encore la bouteille de trois litres de champagne bue par l’équipe à l’issue de la finale. « Ces pièces uniques, qui comprennent des photos inédites prises à  Clairefontaine, ou bien encore le “paper board“ d’Henri Emile, entraîneur adjoint d’Aimé Jacquet, nous replongent dans l’intimité des Bleus », commente Philippe Gastal.
L’exposition regroupe des billets de matchs historiques, remontant pour certains à 1938, deux ballons utilisés en Coupe du monde, dont un de l'édition 2006 dédicacé par Zinédine Zidane. Mais aussi des maillots et des fanions échangés avec des équipes adverses, au cours de la compétition de rayonnement mondial qui s’était déroulée dans l’Hexagone, notamment à Saint-Etienne.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide