Fermer la publicité

Folk, l'heure d'Arcisse, hameau de Saint-Chef

Isère le 14 septembre 2015 - Claire Thoinet - Musique - article lu 372 fois

Folk, l'heure d'Arcisse, hameau de Saint-Chef
Arcisse en folk - On joue, on chante et on danse à Arcisse

Tous les deux ans, lors des journées européennes du patrimoine, les associations Tradescantia et les Amis d'Arcisse unissent leurs efforts et compétences pour organiser des concerts chez l'habitant.

Pour la 7è édition d’Arcisse en folk, le hameau de 350 âmes ferme ses rues et s’ouvre aux amateurs et professionnels de folk. Quinze habitants ouvrent leur cour, jardin, terrasse… aux conteurs, musiciens, chanteurs et à plus de  2000 amateurs de sons d’autrefois remis au goût du jour et de bals improvisés. Quinze concerts seront donnés en même temps, avec 22 groupes se produisant deux fois, usant d’instruments variés (cornemuse, vielle, accordéon diatonique, violon, clarinette, banjo…). « Le public choisit ses concerts ou papillonne », précise Philippe Borne. Tous se réuniront ensuite pour l’apéro musical, avant que trois des formations n’animent le bal du soir. La manifestation mobilise 40 à 50 bénévoles. Cette année, pour la 7è édition, les Amis d’Arcisse assure la restauration.

L’aventure débute il y a 30 ans. Brigitte et Philippe Borne reçoivent bon accueil quand ils s’installent au hameau. Amoureux et pratiquants de musique traditionnelle, depuis longtemps, ils découvrent, lors d’un périple en Bretagne, le concept de concert chez l’habitant, qu'ils partageront avec le président des Amis d’Arcisse. Le premier volet naît en 2004. Une dizaine de propriétés reçoivent 500 visiteurs. Brigitte et Philippe sont membres de Tradescantia, créée en 1990 pour organiser un festival qui prendra le temps d’émerger… L’association, quinze membres et trois groupes, fait connaître et développe les musiques traditionnelles (bals, chant a capella, recherches documentaires, arrangements…). « Elles sont bien vivantes même si elles sont confidentielles avec musiciens amateurs et professionnels. Les associations maintiennent le rigodon (chants et danses) », explique Philippe Borne, président. « De leur côté, depuis les années 1980, les Amis d’Arcisse, tissent des liens entre les habitants, nouveaux et anciens, et les réunit lors de manifestations (randonnées, repas…) », résume Cyrille Guimaraès, secrétaire. A Saint-Chef, l’une des plus grandes communes de l’Isère en superficie, musique traditionnelle, chants patois et danses folks sont un autre patrimoine à préserver.

Du 12 au 27 septembre, exposition, La récréation des familles.
Le 18 septembre, concert, Chants et musiques des Alpes, à l’église d’Arcisse.
Le 19 septembre, Arcisse en Folk et bal.
Programme sur www.arcisseenfolk.fr

Claire Thoinet




À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide