Fermer la publicité

Personnes âgées : la FNAQPA veut concilier service de qualité et développement durable

le 27 mars 2015 - Louis Thubert - Société - article lu 18 fois

Personnes âgées : la FNAQPA veut concilier service de qualité et développement durable
DR - Le dispositif de réflexion Add'Âge va durer 26 mois, et s'achever en novembre.

Une association lyonnaise représentant les établissements d'accueil non lucratif des seniors (la FNAQPA) est en pleine démarche de réflexion, via le programme Add'Âge. L'objectif ? Concilier qualité de vie et environnement

Comment concilier efficacement développement durable et service aux personnes âgées ? Alors que les problématiques environnementales prennent de l'importance en même temps que les baby-boomers vieillissent, la Fédération Nationale Avenir et Qualité de Vie des Personnes Âgées (FNAQPA) a décidé de faire de cette question un axe de recherche important. Le 30 janvier 2014, cette fédération d'associations a lancé Add'Âge, Action développement durable au service du grand Âge. « Add'Âge est une démarche de "recherche action" pilotée par la FNAQPA », explique Christel Journoud, responsable de la communication de la fédération. L'objectif n'est pas de « développer une démarche développement durable (...) et d'en évaluer les résultats au bout de quatre ou cinq ans » admet un communiqué de presse publié au lancement de cette initiative.

Il s'agit de dégager de nouvelles marges de manoeuvres et de sensibiliser les établissements au développement durable. Le Grenelle de l'environnement a créé une quarantaine d'articles de loi concernant les secteurs hospitaliers et médico-sociaux. C'est autant de contraintes à prendre en compte, et c'est là que se joue la réflexion d'Add'Age. En partenariat avec l'AGIRC et l'ARRCO, deux des principales caisses de retraites, la FNAQPA entend jouer un rôle de défricheur autour de ces questions. « Nourrir les politiques publiques », toujours selon le communiqué de presse de lancement d'Add'Âge, en fournissant des données aux décideurs, pour qu'ils puissent se prononcer en faveur d'innovations bénéficiant aux personnes âgées et respectueuses de la planète.

Regroupant des associations gérant des :maisons de retraite associatives, la FNAQPA est l'un des interlocuteurs de Matignon, du Ministère du travail et du Ministère de la santé sur les questions du grand âge. « En plus de la concertation, nous sommes là pour défendre nos membre et le secteur privé non lucratif des maisons de retraite » indique Christel Journoud.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide