Fermer la publicité

Six concerts à ne pas rater en janvier, un boucan d'enfer à Montbrison et Saint-Etienne

Loire le 07 janvier 2017 - Florence Barnola - Musique

Le département voit la nouvelle année s'installer sous le signe de la chanson francophone. Renaud, Dick Annegarn, Alex Beaupain, Clarika, Jeanne Cherhal… viendront rendre visite aux Ligériens, en musique. Petit d'horizon non exhaustif des concerts de janvier sur le territoire ligérien, à Montrison et Saint-Etienne.

Poly’sons de Montbrison, 14e !

L’un des plus célèbres festivals foréziens, les Poly’sons, qui démarre le 10 janvier pour se terminer le 23 février prochain, entre dans sa 14e édition. Au menu des réjouissances, quelques beaux spécimens d’auteurs-compositeurs-interprètes...

Jeanne Cherhal. Bien qu’accompagnée de son piano, c’est une tournée en solo qu’a entamée l’auteure-compositrice-interprète. Elle revient en quelques sortes aux sources puisqu’en 2001 elle commença seule avec son piano. Pour autant, elle concocte ici un répertoire qui pioche dans ses cinq albums, arrangés et travaillés majoritairement avec d’autres musiciens. À noter cependant, que son dernier opus, sorti en 2014, Histoire de J., avait été composé au piano-voix. Le concert montbrisonnais est l’occasion d’entendre la force de ses textes, la brillance de sa jolie voix et de la revoir sur la scène des Pénitents à Montbrison le 10 janvier.

 

Carmen Maria Vega. Tout juste sortie du spectacle musical Mistinguett qui resta à l’affiche deux ans, la chanteuse au tempérament de feu fait une tournée de promotion de son dernier album dans toute la France. Son nouveau show Ultra Vega est un concentré d’énergie rock et sensuelle. Cette Lyonnaise d’adoption, qui nous vient du Guatemala (ou de la planète Mars), passera par les Poly’sons. Avec notamment à son répertoire, Le Grand secret : « la chanson qui est la carte de visite de ce spectacle ».

Le 21 janvier au théâtre des Pénitents à Montbrison.

Alex Beaupain. Toujours très pop, l’auteur-compositeur-interprète fétiche du réalisateur Christophe Honoré a signé et signe encore de nombreuses bandes originales de films (17 fois Cécile Cassard, Les Chansons d’amour, Les malheurs de Sophie). On lui doit aussi cinq albums émouvants dont le très beau Après moi le déluge (2013).

Le 27 janvier au théâtre des Pénitents à Montbrison.

 

 

 

Dick Annegarn. Il se produit sur la scène montbrisonnaise (et ripagérienne auparavant) pour notre plus grand plaisir. L’inoubliable interprète de Bruxelles, Sacré géranium, ou encore de Bébé éléphant, nous fait vibrer depuis plus de 40 ans. On adore ses rythmes folk, blues, jazzy… et ses histoires bien racontées. Nous viendrons l’applaudir le 10 février au théâtre des Pénitents à Montbrison, le 28 janvier à 20 h 30 à la salle Jean-Dasté de Rive-de-Gier.

 

 

Au Firmament avec Clarika

« Je suis la force et la lumière, je suis fragile et solitaire… » Ces paroles, tirées du morceau Je suis Mille du septième album de Clarika sorti en février, semblent aussi un credo. De quoi faire battre mon cœur est réalisé par Fred Pallem, qui a composé l’album principalement avec Raoul Tellier. L’opus comprend des collaborations avec La Maison Tellier (en duo avec Raoul sur La cible), Alexis HK (Dire qu’à cette heure), ou encore Mathieu Boogaerts (Le bout du chemin).

Les sonorités se font pop, folk, l‘écriture est mordante et poétique... Depuis plus de 20 ans, la chanteuse nous émerveille par son peps et sa voix angélique. On a hâte de la retrouver le 20 janvier à 20 h 30 au Firmament de Firminy.

 

Renaud, le retour

Après la sortie de son nouvel album, le chanteur titi parisien a pris la route en octobre dernier pour une tournée de près de 100 dates en France, en Belgique et en Suisse.

C’est en 1975 que sort son premier album Amoureux de Paname. Sa patte est reconnaissable entre mille : gouaille, humour, et critique acerbe de la société française. Deux ans plus tard, son second album Laisse béton devient inévitable et son tube phare est encore sur toutes les lèvres. Suivront Ma gonzesse, Marche à l'ombre, Le retour de Gérard Lambert, Mistral Gagnant, Putain de camion, Boucan d'enfer… Les années passent et pourtant le chanteur ne se démode pas, toujours engagé il devient en vieillissant plus poétique, mélancolique.

Après une période difficile, ponctuée d’alcool et de dépressions, tel un phénix, Mister Renard revient enchanter son public avec son nouvel album baptisé tout simplement Renaud.
Le 27 janvier à 20 h au Zénith de Saint-Étienne.

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide