Fermer la publicité

Florilège 2015 #8 : Août, entre tango et mélodies romantiques

Loire le 04 août 2015 - Florence Barnola - Musique - article lu 591 fois

Florilège 2015 #8 : Août, entre tango et mélodies romantiques
Nico Lafay - Foreztival 2014

Pour les Ligériens juilletistes ou les extra-Ligériens aoûtiens quelques concerts vous attendent avant la rentrée de septembre. En voici un panorama musical. Florence Barnola

Un vent argentin souffle sur Saint-Chamond

Et s’installera le 6 août au Parc Nelson-Mandela à Saint-Chamond via Roulotte Tango. Le collectif aborde le tango dans l'improvisation, la simplicité et la complicité au travers de dix projets et formations différents. El Siguiente, le dernier album de Roulotte Tango, s’inscrit dans le projet  « La Tipica Roulotte Tango » pour lequel officient 12 musiciens de la structure. Ils signent notamment une reprise aux accent sud-américains de la célèbre chanson de Brel.

Pour la soirée courramiaude d’août, quatre des quatorze musiciens de Roulotte Tango participeront à une Parrilla. Un programme concocté et interprété par Gaspar Pocai (chant et bandonéon), Julien Blondel (Piano), Mehdi Al Tinaoui (violon), Lucas Eubel-Frontini (contrebasse).

La chanson française made in Roanne

Les Tit Nassels se sont formées au départ avec une guitare et deux voix roannaises : Aurélien Mathot alias AxL et Sophie Perrin-Signoret. Quelque treize ans après la sortie de leur premier album, le duo en 2013 se transforme en quatuor avec l’arrivée de Romain Garcia à la basse et David Granier à la batterie. Le groupe voyage entre la chanson française, le folk et la poésie. Leur dernier et cinquième album, sorti en 2013, s’intitule Soyons fous ! Une promesse pour le 14 août au terrain champêtre de Sauvain ?

La Plaine du Forez a des airs de Woodstock

Pendant deux jours les décibels vont s’en donner à cœur joie à Trelins grâce aux bénévoles organisateurs de ce festival qui monte, qui monte… au fil des éditions. L’année dernière nous étions 20 000 spectateurs à fouler les prés, combien serons-nous pour cette 11e édition ? Cet été, pas moins de 20 artistes vont se produire sur les deux scènes parmi lesquels Soviet Suprem, Odlatsa, Fauve, Birdy Nam Nam ou Vaudou Game.

À noter le prolongement du festival sur une troisième journée réservée aux spectacles de rue, et entièrement gratuite.

Le Foreztival du 14 au 16 août à Trelins (lire page 27).

Les Monts de la Madeleine se terminent en beauté

Le festival, à cheval sur deux mois, se poursuit Jusqu’au 16 août. Voici une petite sélection des derniers concerts : le guitariste Philippe Mouratoglou (musicien éclectique dans son instrument puisqu’il pratique la guitare classique, folk, électrique, baryton) et le pianiste Wilhem Latchoumia (musicien lyonnais, diplômé du Conservatoire national de Lyon où il a obtenu en 1999 le 1er prix à l’unanimité) accompagnés par l’orchestre Mozart de Toulouse (dirigé par Claude Roubichou), interpréteront des extraits d’oeuvres de Haydn, du compositeur brésilien Villa-Lobos et de Mozart, le 8 août à 20 h 30 à l’église d’Arfeuilles. 

La soirée de clôture du festival mettra en scène un beau trio trompette/orgue/voix. La soprano Ariane Wohlhuter, le trompettiste Bernard Soustrot et l’organiste Jean Dekyndt joueront les répertoires des compositeurs allemands Rathgeber, Bach et Haendel. Le directeur du Conservatoire de Toulouse, Jean Dekyndt, est organiste de la Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier et titulaire du grand orgue de la Cathédrale Saint-Nazaire de Béziers. La soprane Ariane Wohlhuter a étudié le piano, le chant et la musique de chambre au Conservatoire de Strasbourg. Quant au trompettiste Bernard Soustrot, Grand Prix de l’académie du Disque Français, il est considéré comme une éminence dans son instrument, après Prague et Genève il obtient le Premier prix en 1976 du concours international Maurice-André (qui a été son professeur).

Le concert aura lieu le 16 août, à l’église de Renaison à 17 h.

Un salon romantique

Cappella Forensis sera en concert le 30 août à Charlieu. Au programme, des chansons tirées de sources populaires et romantiques des répertoires de Beethoven, Berlioz, Schubert et Béranger.

Ce concert puise son inspiration dans les sources populaires du début du  XIXe siècle, les musiciens font revivre aux spectateurs-auditeurs l'esprit d'une soirée musicale dans un salon romantique.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide