Fermer la publicité

Sélection musicale du mois : mai, entre classique et métal…

Loire le 02 mai 2015 - Florence Barnola - Musique - article lu 208 fois

Sélection musicale du mois : mai, entre classique et métal…
Sonia Barcet - Le groupe Bruno en résidence au Fil présentera ses travaux le 29 mai

Se nichent le blues, le jazz, la pop-electro, le rock… C'est déjà la fête de la musique dans la Loire en ce mois de mai. Les lumières des salles de concerts scintillent de mille feux. On en a sélectionné quelques-uns. Florence Barnola

Vous avez dit classiques ?

L’ensemble Le jardin des Délices, basé en Auvergne, est spécialisé dans les répertoires antérieurs à 1800, notamment les musiques allemandes du XVIIe siècle. À l’église Saint-Antoine de Saint-Paul-en-Cornillon le 29 mai prochain la formation va jouer les Sonates pour flûte et clavecin de Jean-Sébastien Bach.

L’ensemble Sylf (Symphonie Loire Forez) va quant à lui se produire gratuitement sur les marches de la mairie de Saint-Étienne le 9 mai en fin de matinée pour ouvrir « La journée de l’Europe ». Au programme des extraits d’oeuvres de Vivaldi, Bizet, Brahms, ainsi que des chants populaires européens avec le ténor Rémy Poulakis et différents choeurs amateurs de la Loire. Le Sylf sera aussi en concert le 12 mai au Théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon afin de faire redécouvrir  à onze musiciens l’un des concertos les plus connus au monde, Les quatre saisons de Vivaldi interprétées notamment par le violoniste Louis-Jean Perreau et le claveciniste Martial Morand. En première partie, les musiciens donneront à entendre une symphonie d’un contemporain du compositeur italien.

 

Sur un prélude de Bach

La chanteuse belge Maurane passera en terres ligériennes avec en poche son dernier album (le 10e en studio) sorti à l’automne dernier, Ouvre. Elle a écrit cinq chansons dont Trop forte qui aborde les femmes ayant un surpoids ou du moins un poids qui ne correspond pas aux canons de beauté sociétaux. De prestigieux musiciens ont également participé à ce nouvel opus et signé des titres comme Où vont les hommes ? écrit par Christophe Miossec et mis en musique par Stanislas.

Le 29 mai à la salle Jean-Dasté de Rive-de-Gier à 20 h 30.

Au Fil, Métal versus...

Pour tous les aficionados du métal, du death metal même,  ce rendez-vous est à noter dans vos agendas. Les suédois de Arch Enemy débarquent à Saint-Étienne. Depuis 2014 le groupe a une nouvelle chanteuse Alissa White-Gluz (ancienne membre du groupe canadien The Agonist). Ils interpréteront avec cœur leur dixième album War Eternal

Le 7 mai à 20 h.

 

…blues et jazz

Il est né dans une grande famille d’artistes, musiciens et comédiens notamment les Cassadeus. David Enhco, fils de la cantatrice Caroline Cassadeus, et frère de Thomas, pianiste et violoniste, poursuit l’oeuvre familiale. Trompettiste ayant une double formation classique et jazz, il va se produire au Fil en quartet, en compagnie de Roberto Negro (piano), Florent Nisse (contrebasse) et Gautier Garrigue (batterie) avec qui il interprétera l’album qu’il a composé La Horde.
Le dimanche 31 mai à 18 h.

The Legendary Tigerman, alias Paulo Furtado, bluesman venu du Portugal, a sorti l’année dernière son dernier album True, un condensé de blues tirant sur le rock. Après avoir pas mal tourné avec son groupe Wraygunn, le musicien part donc seul sur les routes pour un temps. Ce n’est pas la première fois qu’il mène cette double vie musicale parallèle, dès 2001 il avait sorti un premier album en solo, Naked blues, suivi par le très poétique Fuck Christmas I got the blues en 2003. Ont suivi trois autres albums dont le dernier mentionné plus haut. En véritable homme orchestre, Tigerman joue de la batterie, de la guitare et de l’harmonica, ou du kazoo. Il fait son show seul sur scène dans un style macho rockeur avec des accès de fièvre punk.

À voir le mercredi 13 mai à partir de 20 h 30, avec en première partie Dead Combo.

 

Trois pour un

Bruno est un jeune groupe électro-rock (né en 2013) de la région Rhône-Alpes composé de trois individus qui à l’instar de Gorillaz ou des Daft Punk se cachent derrière des masques de Bruno. Le trio sévissait auparavant sous la bannière du groupe Arpad Flynn. Ils ont sorti leur premier EP de Bruno à l’automne dernier. Ils sont en résidence au Fil ce printemps et nous montreront leur rendu le vendredi 29 mai à 21 h 00. Venez nombreux et masqués.

 

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide