Fermer la publicité

Florent Chassignol : La réflexion en 3 dimensions

Loire le 10 mai 2012 - Aline Vincent - Tech et Médias - article lu 388 fois

Florent Chassignol : La réflexion en 3 dimensions
Aline Vincent - « J'ai toujours une banette d'idées dans la tête »

Le dirigeant de Recoveo à Roanne (ex In Virtuel) a un disque dur à la place du cerveau.

On l'a compris, l'informatique, c'est sa passion. Il en rêve depuis tout petit. L'activité de récupération de données informatiques sur disques durs détériorés de sa société Recoveo trouve en réalité sa source 30 ans plus tôt. Dès le début des années 80, il se fait offrir un ordinateur. Un effort financier important à cette époque pour une famille modeste. « Va dehors au lieu de rester devant cet ordinateur. Tu ne gagneras jamais ta vie avec ça », lui répète sa mère. Il ne se contente pas des applications proposées, mais en explore toutes les possibilités.
Puis est arrivé le 2e ordinateur vers 13 ans. Les choses deviennent sérieuses. « J'étais fasciné par l'évolution de la technologie ». Et quand il cherche, généralement il trouve. Il se lance dans la copie de jeux vidéo qu'il revend à ses copains. « Le samedi, la maison se transformait en magasin avec des RV toutes les 30 min. J'étais un dealer de jeux informatiques ! Je tenais des listes, je passais des annonces...», s'amuse-t-il aujourd'hui. Une vraie petite entreprise ! « Je n'ai jamais eu besoin de travailler pendant les vacances, ce business m'occupait toute l'année ». Il traverse même les frontières, échangeant, via des magazines spécialisés, des disquettes par colis. Les autres élèves sont surpris de voir les paquets partir au Brésil, en Norvège... Pendant le cours d'anglais « barbant », il écrit à ses correspondants... en anglais ! Il a aussi eu Internet avant l'heure en « bidouillant » des modems. Mais attention les notes de téléphone ! Son comportement ne passe pas inaperçu. « Ma mère est revenue un jour de l'école contrariée. Une enseignante lui avait dit que j'étais un peu fou ! J'étais le type étrange qui s'intéressait à l'informatique».

« J'étais un dealer de jeux informatiques »

Si Florent Chassignol n'est pas encore Bill Gates, du moins peut-on dire qu'il a réussi dans la voie dans laquelle il s'est obstiné. Toujours un temps d'avance. « J'ai toujours une banette d'idées dans la tête. Quand elle est pleine, je la pose sur la table et je vois ce que je peux en faire ». Et de fait, Recoveo a construit sa réputation sur une niche étroite où les limites de la performance sont toujours repoussées. L'entreprise rivalise avec des concurrents qui se comptent sur les doigts d'une main dans le monde. Pourtant dès la 6e, il ne montre pas de dispositions pour les maths. « Les professeurs m'ont  dit que je ne pourrais jamais être informaticien ». Ah le flair des enseignants ! « J'ai alors choisi une orientation commerciale, pensant arriver à l'informatique par ce biais ». Il passe un Bac G3 suivi d'un BTS Marketing. Entre temps, durant les vacances scolaires, il a travaillé chez Boulanger au rayon vidéo et trouvera son premier vrai emploi chez Interdiscount, au rayon... informatique. La volonté chevillée au corps a compensé les déficiences en mathématiques. Il implantera ensuite le premier rayon informatique chez Leclerc. S'enchaîneront les expériences de plus en plus enrichissantes. Du B-to-C, il passe au B-to-B. Une formation au sein de MédiaRoanne plus tard, il décide de se lancer et crée In Virtuel en 2001.

Passionné et curieux, Florent Chassignol est aussi engagé dans plusieurs structures, toujours à fonds. Il s'apprête à quitter la présidence de l'antenne roannaise du CJD avec la satisfaction d'avoir vu passer le nombre d'adhérents de 40 à 50. « Je pars du principe qu'à chaque chose que tu fais, tu apprends. Si tu restes passif, tu n'apprends rien.». Il y a suivi plusieurs formations sur le développement personnel. « J'ai acquis des compétences managériales et une meilleure connaissance de moi ». Il fait aussi partie de la Table ronde, un cercle amical et festif « où on cotoie toutes sortes de gens. Un sas de décompression ». Enfin, la course à pied vient compléter un emploi du temps déjà bien rempli. Il sort à peine du marathon de Paris avant celui de New York. Il a commencé à courir au Club athlétique roannais (CAR) en 2008 grâce à une rencontre fortuite. Son potentiel révélé à l'école n'avait pas été exploité depuis. « C'est vraiment l'école de l'humilité et du dépassement de soi. Ça me donne de l'énergie pour tout ce que je fais dans ma vie ».

Aline Vincent

Date : octobre 2001, la création d'In Virtuel

Lieu : les bords de Loire

Ambition : parvenir à concilier vie professionnelle et personnelle

Phrase : « Grandir, faire grandir et passer le témoin »

Personnalité : Claude Nougaro



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide