Fermer la publicité

Fiscalité : + 21,52 % de taxe foncière en 5 ans

Loire le 01 novembre 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 444 fois

Fiscalité : +  21,52 % de taxe foncière en 5 ans
Le taux cumulé de taxe foncière (département + bloc communal) dans les 50 plus grandes villes est en moyenne à 40,72 %. 40,22 % à Saint-Etienne ; 28,26 % à Lyon ; 54 % à Grenoble (D.R.)

Tandis que l’inflation s’élève sur la période (de 2008 à 2013) à  5,87 % selon l’Insee, le montant de la taxe foncière a augmenté en France sur la période de 21,26 %, dans la Loire en moyenne de 21,52 %.

Cette progression s’explique par la revalorisation forfaitaire annuelle de la base, soit la valeur locative des propriétés bâties, qui a été de 9,65 % en cinq ans, et par le relèvement des taux qui s’appliquent sur cette valeur locative, de deux natures, un taux départemental et un taux du bloc communal (commune + intercommunalité).
Dans la Loire, le taux départemental voté par le conseil général a progressé de 2008 à 2013 de 12,67 %, à 15,30 % (il a été maintenu à ce taux depuis 2011). Avec 15,30 %, le département de la Loire se situe dans une moyenne basse des départements métropolitains (la moyenne étant de 18,81 %). Les taux évoluent en effet dans une large fourchette, de 32,86 % dans le Gers à 5,13 % à Paris.

Des disparités criantes

Le taux du bloc communal, relevant des communes et des intercommunalités, était en moyenne dans la Loire de 13,74 % en 2008 pour évoluer à 15,30 % en 2013 avec d’énormes disparités. Ce taux a évolué dans presque toutes les communes sauf dans huit d’entre elles. A Saint-Etienne il est passé de 21,48 % à 24, 92 %, à Roanne de 24,12 % à 26,40 %. L’évolution la plus importante s’observe à Cervières, mais il est vrai à titre de rattrapage puisque le taux du bloc communal est passé de 2,49 % à 9 %. Le taux du bloc communal reste inférieur à 10 % dans 37 communes de la Loire, avec ce record de 3,25 % à La Côte-en-Couzan. 43 communes en revanche affichent un taux dépassant 20 % et parmi celle-ci deux dépassant les 30 % : La Terrasse-sur-Dorlay (33,53 % en 2013) et Riorges qui a franchi dans la période les 30 %, affichant en 2013 un taux 30,15 %. Tout le monde n’est pas égal devant l’impôt, local !
Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide