Fermer la publicité

La déviation du boulevard Fayol réactivée à Firminy

Loire le 19 juin 2015 - Daniel Brignon - Collectivités locales - article lu 768 fois

La déviation du boulevard Fayol réactivée à Firminy
Carte publiée par l'association de défense des riverains du boulevard Fayol

À l'invitation conjointe du député de la Loire Dino Cinieri et du sénateur de Haute-Loire Olivier Cigolotti, une réunion de concertation s'est tenue pour la relance de la déviation du boulevard Fayol l'une des portes d'entrée à la Haute-Loire depuis Firminy. Le projet d'infrastructure qui devait voir le jour dans les année 2000 puis avait été enterré en 2012, pourrait être réactivé. C'est l'engagement qui y a été pris.

Le dossier est ancien et le problème persistant sur le boulevard Fayol, une partie de la RD 500 qui traverse un quartier d’habitation dense à Firminy pour accéder depuis la RN 88 au secteur le plus à l’est de la Haute-Loire. 12 000 véhicules/jour et 1 000 poids lourds empruntent cette voirie, jalonnée de deux écoles, une amicale laïque, un centre social, énumère Dino Cinieri, qui du côté ligérien reconnaît la situation « invivable pour les riverains, cause d’accidents et d’insécurité ». Du côté de la Haute-Loire cet axe est perçu comme le passage obligé pour le développement économique de cette partie du département et les élus redoutent que des restrictions de circulation soient prises constituant un frein économique pour le secteur de Saint-Just-Malmont et Dunières.

Tel est le constat perdurant qui avait amené à envisager une déviation à l’extérieur du quartier pour rejoindre la RN 88. La déviation envisagée en 2001 qui avait fait l’objet au préalable de réserves foncières avait été déclarée d’utilité publique en juillet 2006, selon un arrêté préfectoral attaqué par une association de riverains du nouveau tracé au Chambon-Feugerolles. Cette dernière n’a pas eu gain de cause en première instance, mais a obtenu en deuxième instance en 2012 l’annulation de l’arrêté d’utilité publique pour vice de forme, par la cour administrative d’appel de Lyon.

Les présidents des conseils départementaux de la Loire et de la Haute-Loire, Bernard Bonne et Jean-Pierre Marcon, présents à la réunion de concertation suscitée par les parlementaires s’accordent à réactiver le dossier. Le premier annonce nommer un médiateur pour reprendre contact avec tous les acteurs du dossier, les détracteurs de la déviation tout particulièrement, dont le maire du Chambon-Feugerolles sur la commune duquel est située 95 % du projet, afin de trouver un consensus.

Le président du Département de Haute-Loire s’est engagé pour sa part sur une participation de principe au projet porté par le Département de la Loire, évalué à 5 M€.
Le projet nécessitera de mettre à jour des nouvelles normes les études d’impact environnemental pour abonder un dossier de DUP à valider à nouveau.
Dans l’immédiat, le président Bonne suggère de trouver, avec Firminy, une solution d’amélioration de la sécurité du quartier de Fayol.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide