Fermer la publicité

Financements - La Caisse des dépôts s’investit dans la Loire

Loire le 10 avril 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 542 fois

Financements - La Caisse des dépôts s’investit dans la Loire
Patrick François : « Notre souhait est d'amplifier nos investissements dans la Loire. Notre modèle correspond bien à la problématique de ce territoire » (D.R.)

La Caisse des dépôts a investi 49,1 M€ en fonds propres sur la région Rhône-Alpes en 2013, « ce qui peur paraître peu dans l’absolu, relève le directeur régional Patrick François, mais c’est beaucoup par l’effet de levier qu’elle permet, sachant que la CDC participe dans les projets jamais au delà de 49 %, restant toujours minoritaire.

Elle intervient pour pallier une carence, accompagner un territoire, sécuriser le parcours des banques. »
Dans la Loire ces investissements sur fonds propres ont atteint 510 000 € sur l’année 2013, « une intervention assez confidentielle des investissements d’intérêt général jusque-là dans la Loire », convient Patrick François, qui veut s’employer à les développer. A telle enseigne, la CDC signe cette semaine un accord avec l’Epase pour la réalisation de 8 000 m2 d’immobilier d’entreprise à Saint-Etienne, un projet d’un montant de 12 M€ dans lequel la CDC investit 1,2 M€ (et l’Epase 1,3 €) le reste étant supporté par des prêts. Il s’agit de l’aménagement du bâtiment de l’imprimerie, sur 5 000 m2, pratiquement tout commercialisé aujourd’hui, et d’un étage des H sur 3 000 m2, à réaliser pour des entreprises innovantes, le tout sur le site de la Manufacture. La CDC est en discussion pour intervenir encore sur le projet Novaciéries à Saint-Chamond, voire sur la station de Chalmazel pour créer de l’offre d’hébergement. Il s’agit dans tous les cas « d’un accompagnement des porteurs de projets d’ordre financier, mais aussi technique, d’expertise pour monter des projet qui marchent économiquement », souligne Patrick François.
En termes de prêts sur fonds de dépôt (60 % des fonds d’épargne lui reviennent), la CDC est plus généreuse, ayant mobilisé 1,6 Md€ en 2013 en Rhône-Alpes, dont 145 M€ dans la Loire. Des prêts attribués pour 102 M€ en faveur du logement social, 11 M€ pour le renouvellement urbain, et 29 M€ pour la réalisation d’Ehpad. Les fonds d’épargne déposés dans la Loire au bénéfice de la CDC en 2013, de 241 €, couvrent pratiquement l’offre de prêt. En termes de réalisations pour lesquels les prêts ont été consentis en 2013, 11 670 logements ont été réalisés en Rhône-Alpes, dont 1 184 dans la Loire soit 10 % et  9 455 logements réhabilités dont 1 791 dans la Loire soit près de 20 %.

Auprès des collectivités locales

A la demande de l’Etat, la CDC s’est ouverte en 2013 à un nouveau cadre d’intervention : l’offre de prêts aux collectivités locales. 20 Md€ devraient être mobilisés sur 5 ans dans cet objectif au niveau national. Il s’agit de  prêts à longue durée, de 20 à 40 ans, qui, autrement dit, ne sont pas concurrentiels des banques. Ils sont attribués à des taux calculés sur le taux de rémunération du livret A + 1 % (soit aujourd’hui 2,25 %). « Les prêts ne peuvent pas excéder 50 % du montant de l’investissement sur les gros tickets, mais monter jusqu’à 100 % sur les petits tickets jusqu’à 1 M€, et 75 % de 1 à 2 M€. Avis aux intéressés », lance Patrick François à l’heure de la mise en œuvre de cette offre. Dans la Loire un dossier est déjà en préparation dans ce cadre, il s’agit de la généralisation du très haut débit. La CDC pourra consentir un montant de prêt de l’ordre de 75 M€ au Siel, et 25 M€ aux intercommunalités dans le cadre des fonds de concours attribués à la réalisation de ce très haut débit. Voici un démarrage particulièrement fort.

Daniel Brignon


Mandataire du Grand emprunt

La CDC est mandataire pour l’Etat dans l’attribution des subventions relevant des investissements d’avenir dans 9 programmes, crédités de 8 Md€. Au titre de l’un de ces programmes concernant l’hébergement des jeunes en alternance, la CDC a attribué dans la Loire deux subventions, l’une de 800 000 € dans la réalisation du Campus des métiers porté par le CFAI de la Loire et la Chambre de métiers à Roanne, la seconde de 3,9 M€ pour la réalisation du campus industriel de l’ISTP-Irup à Saint-Etienne (lire p. 27).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide