Fermer la publicité

Financement - Les savoir-faire d’excellence accompagnés par la BPI

Loire le 20 février 2014 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 1221 fois

Financement - Les savoir-faire d’excellence accompagnés par la BPI
La CCI accueillait la première réunion de présentation du nouveau fonds en France (© Georges Rivoire)

« Entreprise du patrimoine vivant » (EPV) est un label national qui met en avant des savoir-faire d’excellence.

En France, ce sont près de 1 200 entreprises qui sont labellisées et qui représentent 12 Mds € de chiffre d’affaires.
Une douzaine d’entreprises affiche ce label dans la Loire, et ce sont justement des entreprises comme celles-ci qui sont visées par le fonds pour les savoir-faire d’excellence (FSFE) que vient de mettre en place la Banque publique d’investissement (BPI). « Une enveloppe de 20 M€ sera attribuée à ce fonds », expliquait Isabelle Ginestet-Naudin, directrice des fonds sectoriels de BPI France. « Dédié aux entreprises artisanales et industrielles disposant d’un savoir-faire rare et issu de l’expérience manufacturière, ce fonds permettra à la BPI d’investir dans ces sociétés et d’accompagner leur développement ou une transmission. En tant qu’actionnaire minoritaire, la BPI pourra ainsi soutenir la société et l’accompagner avec des solutions adaptées à chaque étape de la vie d’une entreprise. » Ce fonds s’adresse donc à des entreprises au savoir-faire rare (labellisées EPV ou proches des critères), dont le chiffre d’affaires est supérieur à 500 000 €, structurellement rentable, prête à ouvrir leur capital à un investisseur et porteuses d’un projet de croissance.
La CCI Saint-Etienne Montbrison travaille actuellement à la structuration d’un collectif des EPV Loire Sud, et pourra sans aucun doute accompagner ces entreprises dans leurs démarches de financement auprès de la BPI. Cette présentation a également été l’occasion pour André Mounier, président de la CCI Saint-Etienne Montbrison, de saluer la présence de ses homologues altiligériens et ardéchois, également intéressés par ce nouveau fonds, puisque les trois chambres de commerce ont engagé une réflexion avec l’Institut supérieur des métiers et les entreprises EPV en vue de la création d’un pôle des Industries de luxe interdépartemental.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide